Sylvie Testud flaire un mauvais film "dès les deux premiers jours" de tournage

Sylvie Testud flaire un mauvais film "dès les deux premiers jours" de tournage©DOMINIQUE JACOVIDES, BestImage

Marine Cournede, publié le 10 juin

Dans une interview à Europe 1, l'actrice s'est confiée sur sa carrière, les César mais aussi sur les coulisses du métier d'acteur. Sans détour, elle a évoqué son expérience des mauvais films.

Elle vient de tourner "Rendez-vous chez les Malawas", une parodie des émissions type Rendez-vous en terre inconnue, et "Fan Club", un long-métrage en réalité virtuelle. Sylvie Testud, 25 ans de carrière et 80 films au compteur, s'est entretenue avec les journalistes d'Europe 1 sur son métier d'actrice.

Intimidée par les César

L'interprète de "Sagan" relate ses débuts un peu hésitants à l'époque où, encore étudiante à Lyon, elle voulait déjà être comédienne mais ne se sentait pas de le dire à sa mère, comptable, pour qui jouer n'était pas un métier. Elle aborde aussi les César, elle qui en a reçu deux dans sa carrière (meilleur espoir féminin en 2001 pour "Les Blessures assassines", et meilleure actrice en 2004, pour "Stupeur et tremblements"), et avoue que cette cérémonie l'effraie : "Il suffit qu'on vous appelle au micro à cette cérémonie des César pour qu'il n'y ait plus rien dans votre cerveau. Je suis quand même quelqu'un qui parle facilement et les deux fois, quand on m'a appelée, je l'ai mal pris, je me suis dit 'oh puta*n, ça fout les jetons et maintenant, il faut que je dise quelque chose."

Fière de ces films qui lui ont apporté la reconnaissance de ses pairs et du public, Sylvie Testud s'est aussi heurtée à des long-métrages qui n'ont pas fonctionné. "Le malheur des mauvais films, ce n'est pas quand ils sortent, c'est de les tourner. Parce qu'on le sait dès les deux premiers jours. C'est immédiat et ensuite il faut attendre des semaines la fin du tournage", conclut-elle.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.