Star Wars : J.J. Abrams justifie les origines "inévitables" de Kylo Ren et Rey

Star Wars : J.J. Abrams justifie les origines "inévitables" de Kylo Ren et Rey©Lucasfilm, DR

, publié le 20 mars

Dans le cadre des conférences cinématographiques Academy Screening, le réalisateur de "Star Wars, Episode IX : L'Ascension de Skywalker" a tenu à justifier ses choix scénaristiques controversés.

Saga sensationnelle, "Star Wars" se concluait en décembre dernier sur un ultime opus atterrant. Il est toujours plaisant de retrouver cette galaxie lointaine, qui demeure un bon divertissement mais qui, cette fois-ci, se laisse aller à des facilités scénaristiques frôlant le risible. Ainsi, les spectateurs ont été surpris de constater le retour de l'Empereur Palpatine (Dark Sidious), tué précédemment par feu Dark Vador. Rey, le personnage principal, dévoilait ses origines jusqu'alors restées mystérieuses. Et ce twist à propos de la jeune pilleuse vivant sur la planète désertique de Jakku a du mal à passer pour les fans.

Lors d'une conférence de presse, le réalisateur J.J. Abrams a tenté de démontrer ce qui est une cohérence pour lui : "Toute cette trilogie est en réalité une sorte d'histoire sur la nouvelle génération qui suit la Grande Génération et l'idée d'apporter un équilibre à la force, ce qui est tout l'intérêt de l'Élu, Anakin, et de la trilogie originale. Ce que j'ai aimé, c'est l'idée que l'équilibre apporté à la force ne dure pas pour toujours."

"Il y a des liens plus puissants que le sang comme le dit Luke"

La filiation avec des icônes de cette histoire de science-fiction lui est apparue comme évidente. "Nous devons être proactifs en faisant ce que nous pouvons pour maintenir l'équilibre et comment la génération qui suit la Grande Génération fait-elle cela ? L'idée que ces deux personnages principaux (Rey et Kylo Ren), tous deux petits-enfants de ces personnages d'une importance cruciale, Palpatine et Skywalker, l'idée que ces deux maisons se réunissent dans cette génération suivante semblait inévitable. Et si l'on regarde les épisodes I à IX dans 50 ou 100 ans, on aura l'impression que ces histoires étaient inévitables", a-t-il expliqué.

Si découvrir que Rey était la petite-fille de Palpatine en a choqué plus d'un, J.J. Abrams, par cette décision, a opté pour un parti-pris philosophique sur la famille qu'on ne choisit pas et celle que l'on peut se créer : "Je pense que l'un des thèmes du film est que n'importe qui peut être ce qu'il veut, quel que soit l'endroit d'où l'on vient. Je ne sais pas si cela parle à tout le monde, mais je pense que pas mal de monde apprécie cette idée de ne pas venir d'un endroit où on veut rester ou dont on n'est pas fier." Il a poursuivi : "Et même si je comprends parfaitement que dire 'Vous n'êtes personne' est une chose dévastatrice, pour moi, le plus douloureux, le plus choquant, était l'idée de venir du pire endroit possible (...). Et l'idée qu'il y a des liens plus puissants que le sang, comme le dit Luke, c'était une chose vraiment importante à transmettre pour nous."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.