Semaine de la Critique : un film animé français sur une main coupée lauréat

Semaine de la Critique : un film animé français sur une main coupée lauréat©Rezo Films, DR

Solène Filly, publié le 23 mai

Premier long-métrage de Jérémy Clapin, "J'ai perdu mon corps" s'est vu remettre le Grand Prix Nespresso lors de la cérémonie qui s'est tenue le mercredi 22 mai 2019.

Alors que la Palme d'or sera décernée le 25 mai prochain, la Semaine de la Critique, présidée par le réalisateur colombien Ciro Guerra, a d'ores et déjà annoncé le palmarès de sa 58e édition. Et c'est un film français d'animation qui a reçu le Grand Prix Nespresso cette année. Baptisé "J'ai perdu mon corps" et réalisé par Jérémy Clapin, ce premier long-métrage raconte l'histoire d'une main coupée, échappée d'un laboratoire, à la recherche de son corps. Sur son chemin, celle-ci va croiser la route d'un jeune homme, Naoufel, et d'une jeune femme, Gabrielle.

La fin de l'animation comme un genre ?

Interrogé par AlloCiné, Marc du Pontavice, producteur du film, a souligné l'importance d'une telle récompense au Festival de Cannes : "C'est devenu un passage obligé pour un film d'animation pour adultes. (...) On l'a vu en 2016 avec 'Ma vie de courgette' et 'La Tortue rouge'." Pour lui, il est d'ailleurs temps d'arrêter "de considérer l'animation comme un cinéma de genre" : "C'est du cinéma qui utilise un médium technique, celui de l'animation, mais c'est du cinéma. (...) On continue de caractériser un film d'animation par celle-ci au lieu de parler de comédie, de drame..."

Parmi les autres lauréats cette année, Ingvar E. Sigurðsson, acteur islandais récompensé du Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation pour son interprétation dans le film "A White, White Day" de Hlynur Pálmason, ainsi que le film "She Runs" de Qiu Yang qui repart avec le Prix Découverte Leitz Cine du court-métrage.

Quant aux prix remis par les partenaires, le distributeur français The Joker Films - à Cannes cette année avec "Vivarium" de Lorcan Finnegan - a reçu le Prix Fondation Gan à la Diffusion, César Diaz - l'auteur de "Nuestras Madres" - le Prix SACD, et Andrias Høgenni, le Prix Canal+ du court-métrage pour "Sans mauvaise intention".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.