Section de recherches s'arrête : la brigade est mise au placard après 14 saisons

Section de recherches s'arrête : la brigade est mise au placard après 14 saisons©JEAN LOUIS PARIS / AUTEURS ASSOCIES / TF1 - Honorine Magnier, Xavier Deluc et Franck Semonin dans la saison 12 de "Profilage" (2018)., DR

, publié le 14 avril

Dans un communiqué publié mardi 13 avril 2021, Satellifax, le premier quotidien du cinéma et de l'audiovisuel, a annoncé en exclusivité l'arrêt inattendu de la série "Section de recherches".

Hécatombe pour les programmes policiers de TF1 ! Après les arrêts des séries à succès "Profilage" et "Alice Nevers", c'est à la très appréciée équipe de "Section de recherches" de poser les armes. Cette décision est prise un mois après la diffusion de la quatorzième saison, huit épisodes de 52 minutes, avec notamment Fabienne Carat et Franck Sémonin aux côtés du capitaine Martin Bernier. Le personnage de Xavier Deluc dirigeait cette unité spéciale de la gendarmerie nationale depuis le tout premier épisode diffusé en mai 2006. Les affaires palpitantes, des meurtres aux disparitions, passionnaient des millions de téléspectateurs à chaque diffusion mais les audiences auraient dernièrement baissé.

"Un beau final" en préparation

"Bien que la saison 14, diffusée du 28 janvier au 11 mars, ait été suivie en moyenne en audience veille par 5,67 millions de téléspectateurs (soit 25,0% de l'ensemble du public), ces huit derniers épisodes affichent une part d'audience de seulement 17,7% sur la cible des FRDA-50. Ce qui n'est pas suffisant pour une chaîne comme TF1. Et reflète une tendance en baisse depuis la saison 11", a détaillé Satellifax. La création de Dominique Lancelot, Steven Bawol et Yann Le Nivet n'aura donc pas de saison 15 mais "un beau final" est en préparation, vraisemblablement sous la forme d'un téléfilm ou de deux épisodes. Avec ces suppressions à répétition et l'arrivée de nouvelles propositions comme "HPI" avec Audrey Fleurot, c'est toute son offre de fictions policières que TF1 ambitionne de renouveler. Est-ce vraiment pour le meilleur ?

Les commentaires sont désactivés pour cette page.