Scène de nu : le dilemme de François Cluzet

Scène de nu : le dilemme de François Cluzet©Sévérine Brigeot / Les Films des Tournelles, DR
A lire aussi

Stéphane Villeneuve, publié le 10 janvier

La star française revient sur son expérience délicate pendant le tournage de "Normandie Nue", la nouvelle comédie de Philippe Le Guay en salle depuis le 10 janvier 2018.

Après avoir joué les médecins de campagne pour Thomas Lilti,François Cluzet incarne George Balbuzard, le Maire d'un petit village dans "Normandie Nue" de Philippe Le Guay. L'occasion de revenir sur son rapport à la nudité au cinéma.

Dans un entretien accordé à AlloCiné, l'acteur explique ses difficultés avec la nudité : "On ne m'a pas beaucoup proposé de me déshabiller au cours de ma carrière, mais c'est déjà arrivé, et je n'ai jamais été très à l'aise avec ça (...). Philippe, très pédagogue, nous a bien expliqué comment ça allait se dérouler. Au moment du tournage, on était tous de dos en train de se déshabiller, on voyait simplement les fesses et c'est seulement sur le plan large que l'on se retourne. On savait qu'en aucun cas c'était un concours de bites."

Une exhibition à plusieurs niveaux

Scènes de nu ou non, François Cluzet estime la comédie comme un exercice éprouvant : "C'est une chose de se foutre à poil, c'en est une autre d'aller puiser dans son jardin secret, dans sa sensibilité. Un acteur, c'est transparent dans l'exercice de son boulot. C'est vraiment un truc d'exhibitionniste."

Rappelons que parmi le reste du casting de "Normandie Nue" figurent l'acteur britannique Toby Jones ("Hunger Games"), François-Xavier Demaison, Arthur Dupont et Grégory Gadebois.

 
64 commentaires - Scène de nu : le dilemme de François Cluzet
  • avatar
    onis -

    mieux vaut une petite courageuse qu'un grosse fainéante

  • avatar
    fred007 -

    tout simplement cluzet super acteur

  • avatar
    bombai -

    Il est facile de critiquer ce que l'on ne comprend pas.C'est une action comme une autre.Peu commune certes,mais quand tout a été tenté pour se faire entendre,manif,défilés et autres cris de désespoir et que rien ne fait avancer les choses,il faut aller plus loin.
    Bien sûr c'est inhabituel et peut-être sera-ce sans effet mais cela aura eu le mérite d'avoir été tenté.
    Je vois que les commentaires sont nombreux et plutôt négatifs,mais:
    "QU'IMPORTE CE QUE L'ON EN DIT POURVU QUE L'ON EN PARLE". Mission remplie.

  • avatar
    lesoldat -

    il en a une toute petite

    avatar
    quedal -

    c'est un con et un blaireau, au lieu de balbuzard, c'est buse tout court !

  • avatar
    dominantes -

    En écoutant tous ces commentaires ci-dessous, je m'aperçois que la plupart d'entre vous manque beaucoup de culture et d'humour, si vous n'appréciez pas ce qui se fait en France, allez plutôt aux Etats-Unis, avec un président a moitié fou et vous n'aurez pas de sécurité sociale,ni de retraite et serez obligé de travailler jusqu'à vos 70 ans pour avoir une demi retraite

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]