Sara Forestier : "On devient acteur parce qu'on a une blessure"

Sara Forestier : "On devient acteur parce qu'on a une blessure"©JACOVIDES-MOREAU, BestImage

Émilie Nougué, publié le 2 août

Dans une interview accordée au magazine Marie Claire du mois de septembre 2019, l'actrice de 32 ans a confié qu'un traumatisme, vécu dans son enfance, était à l'origine de sa carrière sur grand écran.

Le 21 août prochain, Sara Forestier sera à l'affiche de "Roubaix, une lumière", film d'Arnaud Desplechin qui avait été présenté en mai dernier au Festival de Cannes. Inspiré du meurtre de Micheline Demesmaeker, une retraitée tuée par ses voisines toxicomanes et alcooliques en 2002 (jouées par Sara Forestier et Léa Seydoux), il met également en scène Roschdy Zem dans la peau du commissaire Noël Daoud et Antoine Renartz dans celle d'un enquêteur fraîchement diplômé.

"J'ai vécu la pire des choses qui puisse arriver à un enfant"

Alors qu'elle assurait la promotion de ce film auprès de Marie Claire, Sara Forestier a fait part de quelques confidences plus intimes sur son enfance. En effet, elle a révélé qu'un épisode douloureux de sa vie l'avait poussée à devenir comédienne. "On devient acteur parce qu'on a une blessure. Et ensuite, ça l'aggrave, c'est certain, a-t-elle expliqué. J'ai vécu la pire des choses qui puisse arriver à un enfant et je suis sûre que c'est pour ça que j'ai fait ce métier. Je ne vous en dirai pas plus, c'est mon traumatisme."

Si elle n'a donc pas dévoilé la nature de cet épisode traumatisant, la comédienne, César de la Meilleure actrice en 2010 pour "Le Nom des gens", a poursuivi : "Quelqu'un m'a volé mon enfance, quelqu'un m'a tuée dans mon enfance et ça ne répare pas du tout de jouer. Peu importe, le passé, c'est le passé. Il n'existe plus."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.