Salma Hayek raconte la scène de sexe dans Desperado : "J'ai eu beaucoup de mal"

Salma Hayek raconte la scène de sexe dans Desperado : "J'ai eu beaucoup de mal"©REX FEATURES, Sipa

, publié le 17 février

Lundi 15 février 2021, Dax Shepard et Monica Padman ont reçu Salma Hayek à l'occasion de leur podcast hebdomadaire Armchair Expert. Parmi les différents sujets abordés, l'actrice est revenue sur le tournage de "Desperado" (1995) de Robert Rodriguez. Et vingt-six ans plus tard, cette expérience résonne encore comme un mauvais souvenir.

En 1995, le réalisateur Robert Rodriguez offre à Salma Hayek le rôle principal féminin de son long-métrage "Desperado". Elle y incarne Carolina, la bien-aimée du héros El Mariachi joué par Antonio Banderas. Si sa présence dans cette oeuvre cinématographique lui permet d'accéder à une notoriété internationale, l'actrice ne garde pas un bon souvenir du tournage. Dans le podcast Armchair Expert, Salma Hayek a plongé dans ses souvenirs et s'est remémorée cette scène qui l'a traumatisée. Il y a vingt-six ans, à la lecture du script, aucune scène de sexe entre les deux protagonistes n'est décrite, pourtant à l'écran les acteurs s'envoient en l'air. "Ça a été demandé par le studio quand ils ont vu l'alchimie entre nous deux. J'ai eu beaucoup de mal avec ça", a-t-elle raconté.

"Les hommes n'ont pas ce genre de problème"

Si lors du tournage de cette scène intime, le plateau avait été vidé et seuls Antonio Banderas, le réalisateur et son épouse de l'époque la productrice Elizabeth Avellán étaient présents, cela n'a pas suffit à mettre la star à l'aise. La jeune femme qui n'avait "jamais tourné de scène comme ça", s'est mise à pleurer dès le début du tournage : "Quand il a fallu tourner la scène en question, je me suis mise à sangloter. Je ne savais pas si j'en étais capable, j'avais peur", a-t-elle expliqué avant de poursuivre : "J'avais notamment peur d'Antonio. C'était un vrai gentleman et il était super gentil, nous sommes toujours des amis très proches, mais c'est quelqu'un de très libre. Alors j'ai eu peur parce que pour lui, ça semblait normal." Bien qu'elle admette que son partenaire à l'écran et le réalisateur ont été "incroyables" et ne lui ont jamais "mis la pression", la scène d'amour entre les deux comédiens est bien plus courte que ce qui avait été prévu à l'origine : "Je ne lâchais pas la serviette. Ils essayaient de me faire rire et d'enlever la serviette pendant deux secondes, mais je recommençais à pleurer." Et c'est avec ces mots que Salma Hayek a conclu : "Je ne pouvais m'empêcher de penser à mon père et à mes frères. Allaient-ils voir cette scène ? Allaient-ils en être émoustillés ? Vous voyez, les hommes n'ont pas ce genre de problème."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.