Romy Schneider "a vécu sa vie comme un film tragique"

Romy Schneider "a vécu sa vie comme un film tragique"©Agence, BestImage

Émilie Nougué, publié le 29 mai

Il y a tout juste 36 ans, le 29 mai 1982, la comédienne franco-allemande était retrouvée morte dans son appartement parisien à l'âge de 43 ans. Une fin prématurée et tragique pour celle qui a dû composer avec les drames tout au long de sa vie.

Quelques mois avant son décès, en juillet 1981, l'actrice de "Sissi" et de "La Piscine" perdait son fils âgé de 14 ans. Si cet événement l'a profondément affectée, il n'est pas le seul malheur connu par Romy Schneider. Dans une interview au Figaro parue ce 29 mai 2018, le journaliste Bernard Pascuito revient sur le destin de l'ex-compagne d'Alain Delon. Il est l'auteur de la biographie "La Dernière Vie de Romy Schneider", parue aux éditions du Rocher le 25 avril dernier.

Une succession de malheurs

Pour lui, le décès de David n'a été que le coup final porté à celle qui est aujourd'hui enterrée dans les Yvelines. "Si vous me permettez cette expression vulgaire : quelle vie de merde, elle a eue", lance-t-il avant de préciser : "Son père la délaisse, sa mère ne vient la voir que deux fois en sept ans alors qu'elle est en pension. Puis elle aime Alain Delon qui finit par l'abandonner. Puis elle se marie avec Harry Meyen, un Allemand, qui n'aura de cesse de l'empêcher de faire du cinéma."

Malheureuse en amour, celle qui "a vécu sa vie comme un film tragique" n'a pas eu plus de chance en amitié. "Au fond, elle subit presque malgré elle une sorte de déchéance sentimentale. On l'aime, elle aime mais rien ne dure comme dans un film", ajoute Bernard Pascuito.

Pour lui, l'actrice était "déjà en sursis" après la mort de son fils. Et de conclure : "Elle ne s'est pas suicidée, mais elle a tout fait pour quitter la vie."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.