Romy Schneider : la réalisatrice de Trois Jours à Quiberon répond à la polémique

Romy Schneider : la réalisatrice de Trois Jours à Quiberon répond à la polémique©2018 PROKINO Filmverleih GmbH, DR
A lire aussi

Solène Filly, publié le 8 juin

La sortie en salle, mercredi 6 juin 2018, de "Trois jours à Quiberon" fait polémique. En cause, l'image de Romy Schneider véhiculée par le film qui, selon la fille de l'actrice, la fait passer pour une alcoolique.

"Elle a vécu sa vie comme un film tragique", indiquait Bernard Pascuito, l'auteur de la biographie "La Dernière Vie de Romy Schneider", il y a quelques semaines. Et cette tragédie semble la poursuivre même plus de 30 ans après sa mort. Car le nouveau film qui lui est consacré, "Trois jours à Quiberon", scandalise sa fille, qui se dit "choquée" par l'oeuvre d'Emily Atef.

"Je ne sais pas si elle était alcoolique, mais Romy buvait beaucoup"

Pour construire son film, Emily Atef s'est basée sur les clichés pris par le photographe Robert Lebeck durant ses trois jours passés en Bretagne avec Romy Schneider. "Des photos que personne n'avait jamais vues. (...) On y découvre une femme, au début de la quarantaine, qui a envie de vivre et qui danse", explique-t-elle au magazine Gala. Puis de poursuivre : "Les photos du bar m'ont énormément inspirée. (...) Je note que sur les photos, elle danse, elle danse, elle boit, elle fume..."

C'est justement sur la question de l'alcool que la réalisatrice et la fille de l'actrice ne sont pas d'accord. Sur France Inter, Sarah Biasini a même tenu à prévenir les auditeurs que "Trois jours à Quiberon" n'était pas un film sur sa mère.

De même, elles sont en désaccord sur la raison du séjour de l'actrice à Quiberon, simple thalassothérapie pour Sarah Basiani. "Elle vient pour se reposer avant de commencer un tournage", répond Emily Atef, "Quand on fait une cure, on tente de se détendre, d'arrêter de boire, (...). Mais Romy n'arrive pas à faire tout cela." Et de conclure que son film est avant tout une fiction.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.