Roman Polanski se dit victime de harcèlement : "Tout ça me hante..."

Roman Polanski se dit victime de harcèlement : "Tout ça me hante..."©COADIC GUIREC, BestImage

, publié le 30 août

Dans un entretien accordé à l'écrivain Pascal Bruckner et relayé par Deadline, le réalisateur évoque son dernier film, portant sur l'affaire Dreyfus, et y trouve quelques similitudes avec sa propre histoire.

Le 30 août 2019, "J'accuse" de Roman Polanski, porté par les acteurs Jean Dujardin et Louis Garrel, est présenté à la Mostra de Venise. Une sélection qui fait évidemment polémique, le réalisateur franco-polonais étant impliqué dans une affaire de viol remontant aux années 1970 et boycotté par une partie du monde du septième art. À cette occasion, le cinéaste a livré une interview dans laquelle il affirme être "familier de nombreux rouages de la persécution" montrés dans son long-métrage.

"À chaque saison sa nouvelle accusation"

"Il y a des moments de l'histoire que j'ai vécus moi-même, j'ai subi la même détermination à dénigrer mes actions et à me condamner pour des choses que je n'ai pas faites. La plupart des gens qui me harcèlent ne me connaissent pas et ne savent rien sur l'affaire...", a fait savoir l'époux d'Emmanuelle Seigner avant d'ajouter : "Tout ça me hante encore aujourd'hui (...). C'est comme une boule de neige, à chaque saison sa nouvelle accusation, sa nouvelle histoire absurde d'une femme que je n'ai jamais vu de ma vie et qui m'accuse de choses qui se seraient passées il y a plus d'un demi-siècle."

Éclaboussé par diverses polémiques (plusieurs femmes l'ont accusé d'agression sexuelle en pleine vague #MeToo), Roman Polanski a décidé de ne pas se rendre à Venise. Et ce en raison d'un accord d'extradition en vigueur entre l'Italie et les États-Unis, où il est menacé d'emprisonnement.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.