Rocketman : Elton John a plaidé pour plus de sexe et de drogue dans le film

Rocketman : Elton John a plaidé pour plus de sexe et de drogue dans le film©Paramount Pictures France, DR

Hélène Demarly, publié le 27 mai

Dans les pages du Guardian, Elton John a expliqué qu'il avait refusé d'aseptiser le biopic de Dexter Fletcher pour qu'il représente sa vie le plus fidèlement possible.

Alors que "Bohemian Rhapsody" a été accusé, lors de sa sortie, de cacher l'homosexualité de Freddie Mercury ainsi que de prendre de grandes libertés avec la vraie histoire de Queen, il semblerait qu'il en a été autrement pour le biopic d'une autre star anglaise qui sort dans les salles françaises cette semaine : "Rocketman", qui raconte la vie incroyable d'Elton John.

Un film rock'n'roll

Celui-ci a en effet confié au Guardian,dans son édition du dimanche 26 mai 2019, qu'il avait tenu à ce que sa vie y soit représentée le plus fidèlement possible, et même quand celle-ci était jalonnée de nombreux excès. "Certains studios voulaient que l'on atténue les scènes de sexe et de drogue pour que le film n'ait qu'une mention PG-13 (c'est-à-dire déconseillé aux moins de 13 ans aux États-Unis, ndlr). Mais je n'ai pas mené une vie conseillée au moins de 13 ans", raconte ainsi l'interprète de I'm Still Standing.

Elton John continue : "Je ne voulais pas d'un film rempli de sexe et de drogues, mais en même temps, j'ai pas mal abusé de ces deux choses dans les années 1970 et 1980. Ça n'avait aucun sens de faire un biopic où après chaque concert, on m'aurait vu rentrer calmement dans ma chambre d'hôtel avec un verre de lait chaud et une Bible pour seule compagnie."

Résultat : "Rocketman" ne cache rien des périodes les plus sombres de la vie de l'artiste, de son alcoolisme, sa boulimie, son gros penchant pour la cocaïne ou encore son addiction au sexe.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.