Rétrospective Louis de Funès à la Cinémathèque : pourquoi est-elle critiquée ?

Rétrospective Louis de Funès à la Cinémathèque : pourquoi est-elle critiquée ?©PATERSON, BestImage

Solène Filly, publié le 20 mars

En avril 2020, la Cinémathèque organisera une rétrospective consacrée à Louis de Funès. Et si les fans se réjouissent à l'idée de pouvoir (re)découvrir la carrière de l'acteur, le magazine culturel Transfuge, lui, y voit là l'exemple même de la "nouvelle bien-pensance".

Cruchot dans "Le Gendarme de Saint-Tropez", Lefort dans "La Grande Vadrouille" ou encore Harpagon dans "L'Avare". Autant de films et de rôles de Louis de Funès qui sont devenus culte. Alors que cette année un musée dédié à l'acteur va ouvrir à Saint-Raphaël, en 2020, la Cinémathèque lui consacrera une rétrospective. Une annonce qui n'est pas du goût du magazine Transfuge, qui publie une tribune condamnant ce choix. Celle-ci, prévue pour avril 2020, suscite même un "malaise" et de "l'inquiétude" à son auteur.

"Quoi après Louis de Funès ? Chuck Norris ?"

Pour expliquer son avis, Jean-Christophe Ferrari écrit : "Il faut le dire nettement ici : la carrière de Louis de Funès ne justifie en aucun cas une exposition à la Cinémathèque française. À la différence de Marlon Brando ou de Jean Gabin, par exemple, l'acteur du 'Corniaud' n'a pas donné corps à un type de personnage qui n'existait pas auparavant (...). Il s'est contenté d'importer sur le grand écran une figure qui existait déjà dans le théâtre de boulevard et le comique troupier : celle du Français moyen, colérique, lâche et un peu veule."

Même si l'auteur tient à saluer le "travail sérieux" de la Cinémathèque aussi bien en matière de "conservation des archives", "(d)'éducation", mais aussi de "programmation", il reproche à l'établissement de se laisser "séduire par la nouvelle bien-pensance creuse". Et de conclure : "En vous y prenant de la sorte pour faire venir plus de visiteurs, vous ne gagnerez sur aucun tableau ! (...) Quoi après Louis de Funès ? Chuck Norris ?"

Les commentaires sont désactivés pour cette page.