"C'était une joie de tourner avec Belmondo", se souvient Jacqueline Bisset

"C'était une joie de tourner avec Belmondo", se souvient Jacqueline Bisset©Michel GINFRAY, Getty Images

Marine Cournede, publié le 9 avril

Ce 9 avril 2019, Bebel fête ses 86 ans. Pour l'occasion, le Figaro est allé à la rencontre de la partenaire de jeu de l'acteur dans "Le Magnifique", Jacqueline Bisset. Et cette dernière n'a pas tari d'éloges sur son Bob Saint-Clar.

Ils ont formé à l'écran l'un des couples les plus iconiques du cinéma français. En 1973, Jacqueline Bisset et Jean-Paul Belmondo sont à l'affiche du "Magnifique", signé Philippe de Broca. Cette parodie de la saga James Bond narre l'histoire de Bob Saint-Clar et Tatiana, deux espions au charme caricatural issus de l'imagination fertile de François Merlin, un écrivain modeste troublé par sa jolie voisine, Christine. Les gags s'enchaînent en cascade et le film devient rapidement culte, inspirant, des décennies plus tard, les OSS 117 de Michel Hazanavicius.

"Un partenaire de tournage formidable"

À l'aube des 86 printemps de l'enfant terrible du cinéma français, Jacqueline Bisset a accepté de livrer au Figaro quelques souvenirs de tournage. "Jean-Paul est à la fois un partenaire de tournage formidable et aussi un joyeux compagnon dans la vie," révèle l'actrice de "Bullitt". Puis d'ajouter : "C'est un être délié, toujours drôle, qui sait décontracter tout le monde sur un plateau."

L'actrice anglaise, pour qui "c'était une joie de jouer en France avec Belmondo", se souvient également des 40 ans de l'acteur, qu'il avait fêté sur le tournage du "Magnifique". "C'est un joli souvenir. Une belle fête de saltimbanques comme Jean-Paul les aime. La dernière fois que je l'ai croisé, c'était il y a 4 ou 5 ans à Los Angeles. Il avait toujours ce sourire de gosse qui fait tout son charme", a-t-elle conclu.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.