Quand la fiction rattrape le documentaire TV…

Quand la fiction rattrape le documentaire TV…
Le réalisateur de Quelques heures de printemps s'est inspiré d'un documentaire TV

publié le 19 septembre

A l’instar du film Intouchables ou de Quelques heures de printemps, qui sort en salles cette semaine, le cinéma s’inspire de plus en plus des documentaires diffusés à la télévision. Exemples.

Quelques heures de printemps, qui réunit à l’écran Vincent Lindon et Hélène Vincent, est un film délicat qui pose l’épineux problème de la fin de vie. Ce sujet, le réalisateur Stéphane Brizé le connaît bien grâce… à la télévision. Il s’explique : « En 2004, j’ai vu un documentaire extraordinaire à la télévision : Le choix de Jean. Ce film montrait les derniers mois de la vie d’un homme, Jean, atteint d’une maladie incurable, qui avait décidé de mourir avant d’arriver en phase terminale de la maladie. J’ai vu le film, il m’a bouleversé. »

Le fait que le cinéma s’inspire directement d’un documentaire TV est un fait qui se multiple ces dernières années. Trois grands films français l’ont fait. D’abord Des hommes et des dieux, de Xavier Beauvois (2010). Ce dernier s’est inspiré du documentaire, Le testament de Tibhirine, réalisé par Emmanuel Audrain en 2006. Ensuite, Polisse de Maïwenn (2011) qui a confié avoir été inspirée par les documentaires de Virgil Vernier sur la police (et notamment Commissariat ). Enfin, le désormais classique Intouchables (2011) d’Olivier Nakache et d’Eric Toledano. C'est le visionnage du documentaire A la vie, à la mort qui a donné aux deux réalisateurs l'envie de faire ce film. Comme quoi, la télévision peut aussi être une source d’inspiration positive…

Les commentaires sont désactivés pour cette page.