Pourquoi le pop-corn est indissociable des salles de cinéma ?

Pourquoi le pop-corn est indissociable des salles de cinéma ?©fotofabrika, Adobe Stock

Marine de Guilhermier, publié le 22 mars

Que vous soyez plutôt du genre à l'éviter car trop bruyant ou que vous en achetiez à chacune de vos séances de cinéma, savez-vous comment ce petit met sucré est devenu un incontournable des salles obscures ?

Rares sont les cinémas à ne pas proposer du pop-corn à la vente. Et si en France, les ventes de confiseries représentent 16% des recettes engrangées dans les salles, selon les Echos, ce chiffre grimpe à 40% aux États-Unis. Pourtant, la relation entre cette sucrerie et le septième art n'a pas commencé du bon pied. Dans les années 1920, les cinémas étaient des établissements très luxueux rivalisant avec les salles de théâtre. Pas question donc d'y laisser traîner du pop-corn par terre.

D'interdit à incontournable

"Les premières salles de cinéma avaient carrément des panneaux à l'extérieur de leurs vestiaires, exigeant que l'employé chargé de ce même vestiaire vérifie systématiquement la présence ou non de pop-corn dans les poches des manteaux", raconte l'historien Andrew Smith, auteur de l'ouvrage "Popped Culture : a Social History of Popcorn in America".

Mais quand le cinéma devient parlant en 1927, tout change ! Celui-ci se démocratise vite (en 1930 environ 90 millions d'Américains envahissent les salles chaque semaine) et les exploitants comprennent l'intérêt de vendre du pop-corn dans leurs établissements. Au début, ils invitent les vendeurs ambulants à s'installer dans leurs halls contre un pourcentage de leurs bénéfices avant de tout simplement s'en passer et d'installer leurs propres stands. Une tradition qui a perduré jusqu'à aujourd'hui !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.