Pourquoi Jean-Paul Belmondo a-t-il fui les César durant 40 ans ? Son fils répond

Pourquoi Jean-Paul Belmondo a-t-il fui les César durant 40 ans ? Son fils répond©BORDE-JACOVIDES, BestImage

, publié le 29 juin

Pour clôturer la saison de l'émission Face à la scène diffusée sur Non Stop People, Christophe Combarieu a reçu le fils de la légende du cinéma français, Paul Belmondo. L'ancien coureur automobile, désormais acteur, a profité de cet entretien pour dévoiler les raisons qui ont poussé son père à boycotter les César pendant plus de quarante ans.

À 87 ans, Jean-Paul Belmondo a été récemment aperçu en pleine forme sur la Côté d'Azur, malgré une santé pleine de hauts et de bas. Après une carrière couronnée de succès, l'acteur profite d'instant paisibles. Légende du cinéma français, Jean-Paul Belmondo a pourtant pendant quarante ans boycotté la cérémonie des César, et ce même lorsqu'il a reçu le César du meilleur acteur pour son rôle dans "Itinéraire d'un enfant gâté" de Claude Lelouch en 1989. Paul Belmondo, son fils lève le voile sur ce conflit entre la grande cérémonie du cinéma, aujourd'hui dans la tourmente, et Bebel dans l'émission Face à la scène sur Non Stop People.

"Il y avait une rivalité"

L'origine de ce conflit n'a aucun rapport avec les actuelles raisons qui poussent les acteurs à dénoncer les pratiques de l'Académie dans une tribune. Il s'agit-là d'une simple querelle entre le sculpteur César, qui a réalisé la fameuse récompense et le père de l'acteur, Paul Belmondo, sculpteur de renom. "Il y avait une rivalité, il y avait eu des problèmes entre mon grand-père et César. Après dans la rue, les choses évoluent. Les générations qui arrivent ne se souviendront plus ou peu que la statuette des César était par rapport à lui", explique Paul Belmondo, le fils. Cependant un pas a été fait de la part de l'acteur en 2017, lorsque lors de la 42e cérémonie des César, il s'est rendu à la salle Pleyel et est monté sur scène pour recevoir un César d'honneur des mains de Jean Dujardin, devant les invités qui lui ont réservé une standing ovation digne de ce nom. "Il a fait un pas aussi pour atténuer les choses", conclut Paul Belmondo.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.