Pour Mylène Farmer, tourner Ghostland était un "challenge"

Pour Mylène Farmer, tourner Ghostland était un "challenge"©Genin Nicolas, Abaca

Stéphane Villeneuve, publié le 26 janvier

Interviewée par le magazine Gala, Mylène Farmer est revenue sur sa collaboration avec Pascal Laugier.

Après de longues années d'absence, Mylène Farmer est de retour au cinéma dans le film d'horreur "Ghostland" devant la caméra de Pascal Laugier. Un tournage que la chanteuse rousse a vécu comme un "challenge" d'après ses déclarations au magazine Gala.

Un rôle de composition

Dans "Ghostland", Mylène Farmer interprète une mère de famille alors que dans sa vie personnelle, la star de la chanson n'a jamais eu d'enfant. Un défi pour Farmer qui témoigne à ce sujet : "C'était un chal­lenge, mais je l'ai fina­le­ment abordé de façon assez natu­relle, instinc­tive."Si elle s'en est bien sortie, l'actrice-chanteuse avoue être parfois troublée dans son sommeil depuis la fin du tournage : "Je fais toujours le même cauchemar. Pascal Laugier, le réalisateur, qui me poursuit inlassablement avec sa caméra dans les couloirs de la maison du film."

Des retrouvailles

L'interprète de Désenchantée avait déjà croisé la route de Pascal Laugier lorsque ce dernier réalisa en 2015 le clip sombre de sa chanson City of Love. D'autre part, le tournage de "Ghostland" s'est déroulé au Canada, pays de naissance de Mylène Farmer : "J'ai retrouvé la maison de ma petite enfance, à Pier­re­fonds. J'ai pu en redé­cou­vrir l'in­té­rieur, le jardin... Je suis égale­ment reve­nue dans ma première école." Des souvenirs riches en émotions pour l'actrice.

Rappelons que "Ghostland" sortira sur les écrans français le 14 mars prochain.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.