Pour Éric Judor, mieux vaut avoir un "micropublic" qu'un "micropénis"

Pour Éric Judor, mieux vaut avoir un "micropublic" qu'un "micropénis"©Céline Nieszawer, DR

Solène Filly, publié le 25 juillet

À l'affiche ce mercredi 25 juillet 2018 de "Roulez Jeunesse", l'acteur a répondu aux questions du journal 20 Minutes, évoquant son public, ses pubs pour EDF, mais aussi ses nouveaux projets avec Ramzy.

Pour assurer la promotion du nouveau film de Julien Guetta, Éric Judor ne lésine pas sur les interviews. Ses propos sur l'état des comédies françaises ont d'ailleurs fait réagir, mais il ne les regrette pas : "Je ne voulais pas avoir l'air d'être un vieux c*n aigri quand j'ai dit qu'on peut faire mieux que le 'caca-prout', mais je trouve qu'il y a beaucoup de gens qui choisissent la facilité." Avec "Roulez Jeunesse", on le retrouve dans un rôle beaucoup plus sérieux. Et s'il espère que son public le suivra, il explique à 20 Minutes avec beaucoup d'humour qu'il "préfère avoir un micropublic, qu'un micropénis".

Une série et un spectacle pour 2019 ?

Outre le cinéma, le comédien a plusieurs projets en route. Si sa collaboration avec EDF s'est terminée - "Je trouve gratifiant de faire entrer mon humour absurde sur des chaînes comme TF1 avec ces pubs et je pense que cela a permis à certains spectateurs de découvrir mon travail" -, il est en pleine écriture de la nouvelle saison de la série "Platane", qui avait amorcé un virage plus grave à la fin de sa deuxième saison. Mais en 2019, il compte aussi retrouver son ancien comparse, Ramzy Bédia, pour un spectacle sur scène.

Alors, peut-on s'attendre à un changement radical de ton dans les prochains projets d'Éric Judor ? Pas vraiment, car s'il avoue que le tournage de "Roulez Jeunesse" lui a permis de "surmonter (sa) pudeur dans la démonstration des sentiments", il a bel et bien "toujours envie de faire rire".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.