Poupoupidou : 3 films où Marilyn Monroe met tous les hommes à ses pieds

Poupoupidou : 3 films où Marilyn Monroe met tous les hommes à ses pieds©20th Century Fox - Marilyn Monroe et Tom Ewell dans "Sept ans de réflexion" (1956) de Billy Wilder., DR

, publié le 1 juin

Personnification même de la pin-up, Marilyn Monroe n'a eu qu'une courte vie de trente-six années pour séduire ad vitam aeternam le monde entier. Ses yeux rieurs, ses boucles d'or et sa silhouette plantureuse ont fait d'elle un sex-symbol ultramédiatisé mais Norma Jeane Mortenson, de son vrai nom, n'a jamais été qu'un physique. Au sortir d'une enfance chaotique, la jeune femme fait ses armes seule, aidée par ses dons de chanteuse et comédienne qui lui servent à envoûter Hollywood. Mardi 1er juin 2021, elle aurait eu 95 ans. Pour l'anniversaire de sa naissance, retour sur trois fois où elle a fait chavirer tous les coeurs !

"Sept ans de réflexion" (1956) de Billy Wilder

Dès le milieu des années 1940, Marilyn Monroe devient le fantasme vivant de millions d'Américains. Avec malice, la superstar décide de se jouer de l'obsession qu'elle représente en acceptant de troubler un Monsieur Tout-le-Monde, pour que tout spectateur puisse s'identifier et s'imaginer vivre une idylle avec elle. Campé par Tom Ewell, Richard Sherman choisit de rester à son domicile plutôt que de suivre sa femme et leur enfant en vacances. Sa routine est brisée lorsqu'il fait la rencontre de sa nouvelle voisine du dessus, pleine de sensualité. Même si l'homme s'est promis de ne jamais céder à aucune tentation, aucun vice, depuis son mariage sept ans auparavant, il est dur de résister à "Monroe".

"Certains l'aiment chaud" (1959) de Billy Wilder

Elle pavane, elle danse, elle laisse bouche-bée et surtout, elle s'empare de tous les coeurs sur son passage. Sous les traits de la douce Marilyn Monroe, Alouette (ou Sugar en version originale) croise la route de deux musiciennes avec qui elle noue rapidement une grande amitié. Elle ne sait pas que ses copines sont, en réalité, deux hommes travestis pour échapper aux mains de gangsters. Cerise sur le gâteau, le duo déguisé est secrètement amoureux de la belle qui, de son côté, veut épouser un milliardaire. Le rythme chaud bouillant est maintenu par l'orchestre de jazz féminin et les blagues désopilantes envoyées à tire-larigot !

"Les hommes préfèrent les blondes" (1954) d'Howard Hawks

Harmonie parfaite entre deux créatures de rêve de leur époque ! Les flamboyantes Marilyn Monroe et Jane Russell animent de leur présence des scènes virevoltantes et colorées devenues mythiques. Les numéros "Diamonds are a Girl's Best Friend" ou encore "Bye bye Baby" font partie des inoubliables. Dans ce long-métrage à l'affiche féminine, l'argent et le sexe sont les deux thématiques principales. "Une blonde explosive, croqueuse de diamants et une brune foudroyante éblouie par les muscles des beaux messieurs s'embarquent pour la France. Sur le paquebot se trouvent le richissime Piggie et les athlètes américains de l'équipe olympique", résume le synopsis officiel.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.