Pierre Mondy, l’homme aux cent visages

Pierre Mondy, l’homme aux cent visages

Pierre Mondy s'est éteint à l'âge de 87 ans

A lire aussi

publié le 17 septembre

Pierre Cuq, plus connu sous le nom de Pierre Mondy, s’est éteint ce week-end. Agé de 87 ans, l’acteur avait triomphé sur toutes les scènes, dont celle du cinéma où il avait joué dans plus d’une centaine de films. Retour sur les grands moments de sa carrière.

Même au rayon « voxographie », Pierre Mondy peut se targuer d’avoir laissé une trace indélébile. En effet, en 1978, l’acteur a prêté sa voix pour l’une des plus grandes comédies de la décennie, La Cage aux folles, d’Edouard Molinaro. Il avait doublé le grand Ugo Tognazzi. C’était cela, Pierre Mondy : un comédien toujours au service de son art et de ses protagonistes. Celui qui a grandi à Albi avant d’intégrer le cours Simon en 1946 a rapidement découvert les joies du 7ème Art. En 1949, il obtient son premier rôle dans le film de Jacques Becker, Rendez-vous de juillet.

Ensuite, l’acteur va goûter au succès sur scène et à l’écran. En 1960, il endosse le lourd costume de Napoléon dans le film Austerlitz d’Abel Gance, un rôle phare. Les années 70 seront celles des grandes comédies populaires à succès, dont l’incontournable film de Robert Lamoureux, Mais où est donc passée la 7ème compagnie ?. Il va également beaucoup tourner pour la télévision, dont 14 saisons de la série Les Cordier, juge et flic, et jouer de très nombreuses comédies de boulevard, comme de nombreuses pièces de Georges Feydeau. A coup sûr, il laisse derrière lui une immense carrière qui n’est pas prête de quitter la mémoire collective.

 
0 commentaire - Pierre Mondy, l’homme aux cent visages
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]