Pauline Détective, une lointaine cousine d'OSS 117 ?

Pauline Détective, une lointaine cousine d'OSS 117 ?
Affiche du Film "Pauline Détective"
A lire aussi

publié le 1 octobre

Pour son troisième film,Marc Fitoussi embarque une Sandrine Kiberlain au bord de la rupture dans une enquête policière rose bonbon et joyeusement décalée. Cet esprit ouvertement kitch fait ressurgir le spectre de l’agent 117.

Au moment même où elle pensait avoir parfaitement régi sa vie sociale et sentimentale, Pauline se fait larguer en beauté. La pétillante maquettiste d’hier est aujourd’hui inconsolable. Histoire de lui changer les idées, Jeanne, sa sœur, une starlette de la télévision, lui propose de l’accompagner en promotion. La villégiature se transforme rapidement en enquête policière à la suite d’un meurtre perpétré dans le somptueux palace italien où résident les deux soeurs. Pour Pauline, occasion lui est faite de se transcender. Sur le papier, rien ne rapprocherait Pauline de l’agent OSS 117. Et pourtant.Le style très coloré et le charme suranné du troisième film de Marc Fitoussi ne sont pas sans rappeler l’esthétisme décliné par Michel Hazanavicius . Le réalisateur explique : «Je souhaitais raviver une esthétique aujourd’hui délaissée au prétexte de la désuétude, mais à laquelle je trouve beaucoup de ressources expressives, ainsi qu’une vraie modernité". Le héros incarné par Jean Dujardin n’a certes pas l’intelligence et la finesse d’esprit de celui de Sandrine Kiberlain (qui retrouve Fitoussi après La Vie d’artistes) mais l’esprit feel good movie rapproche encore les deux personnages tout comme l’hommage non dissimulé du réalisateur à la comédie des années 50.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.