Paris et la province : des goûts différents en matière de cinéma

Paris et la province : des goûts différents en matière de cinéma©Monkey Business, Adobe Stock
A lire aussi

Marc-Emmanuel Adjou, publié le 2 avril

Dans un article paru en juin 2017, Le Parisien fait état d'une différence de goûts cinématographiques, selon que l'on habite à Paris ou en province. Ainsi, les comédies populaires auraient la cote dans les régions provinciales.

Ils s'intitulent "Raid Dingue", "La Ch'tite famille" ou encore "Camping" et leur point commun est de s'être hissés au sommet du box-office français, en rassemblant des millions de spectateurs dans les salles hexagonales. Mais si ces comédies rencontrent autant de succès, c'est surtout parce qu'elles sont plébiscitées en province, où elles enregistrent la majeure partie de leurs entrées.

Quand les comédies font de l'ombre à l'art et essai

Pour Joël Pourgaton de la Fox, les raisons de ce phénomène sont toutes simples : "Le public provincial va beaucoup moins souvent au cinéma, donc il prend moins de risques." Et selon Richard Patry, président de la Fédération nationale des cinémas français : "En province, la sortie cinéma du samedi, c'est comme le gigot du dimanche. On y va en famille, et il faut que tout le monde sorte content, de la mamie au petit dernier."

Rien de très surprenant donc, à ce que les films d'art et essai n'y rencontrent que peu de succès. Il faut en effet rester dans la capitale pour observer qu'un film de Wes Anderson est mieux reçu à Paris qu'à Marseille, par exemple. "À Paris, le public est cinéphile et branché", souligne Jean-Baptiste Davi, directeur des ventes de StudioCanal. À ce critère, il convient d'ajouter "le profil de la population de la capitale, plus estudiantine et plus CSP+, moins familiale, mais aussi l'offre des salles, qui proposent beaucoup d'art et essai".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.