Palme d'or historique pour "Titane", Spike Lee en pleine confusion

Palme d'or historique pour "Titane", Spike Lee en pleine confusion©Vadim Ghirda/AP -Vincent Lindon et Julia Ducournau acceptent la Palme d'or pour "Titane" lors de la cérémonie de clôture du 74ème Festival de Cannes, le 17 juillet 2021., Sipa

, publié le 17 juillet

C'est déjà la fin de cette 74ème édition du Festival de Cannes. Après douze jours de compétition, de défilés sur le tapis rouge et de rencontres cinématographiques, le jury de Spike Lee a rendu son verdict au terme d'une cérémonie plus que rocambolesque en sacrant "Titane" de Julia Ducournau qui remporte la précieuse Palme d'or.

Tout le gratin du cinéma était là. Après un dernier tapis rouge, porté entre autres par les airs nostalgiques d'Alain Souchon et d'Aznavour, ainsi qu'une arrivée remarquée de l'équipe du d' "OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire" en voiture vintage, la cérémonie présentée par Doria Tillier débutait alors sous les meilleurs auspices dans l'auditorium Louis Lumière. Une cérémonie qui a vite pris un tournant des plus rocambolesques en raison de la grande confusion de Spike Lee, pas très au point sur le déroulé de la cérémonie.

Retrouvez "Parasite", Palme d'or 2019 sur la Vidéo à la demande de la TV d'Orange !

Stupeur, confusion et Palme d'or historique

"On a mis nos masques et c'est les films qui nous ont mis la fièvre.", avait ainsi déclaré Doria Tillier au début de l'événement. Finalement, c'est plutôt le réalisateur américain qui aura donné quelques sueurs froides à la maîtresse de cérémonie et à l'assemblée en annonçant à demi-mot le nom de la Palme d'or au bout de quelques minutes. Fort heureusement, le suspense aura été plus ou moins conservé pour les spectateurs les plus malentendants tandis que le reste de l'événement s'est déroulé dans un climat oscillant entre le comique et le chaos.

On retiendra néanmoins quelques beaux moments tel que l'hommage à Michel Piccoli de Marco Bellocchio ou encore les discours émus des deux prix d'interprétations : Caleb Landry Jones et Renate Reinsve. Le jury a également récompensé pour la première fois Leos Carax qui remporte ici le Grand Prix pour sa comédie musicale "Annette". Absent en raison "d'un problème de dent", le réalisateur était représenté par les Sparks Brothers, acteurs et scénaristes du film. Après plus d'une heure et demie de cérémonie, Spike Lee a finalement laissé le mot de la fin à Sharon Stone pour annoncer le nom du successeur de "Parasite". C'est Julia Ducournau qui a été récompensée en remportant la Palme d'or pour son film horrifique "Titane". Un moment historique puisque la française est seulement la deuxième femme à accéder à ce prix après Jane Campion, qui avait remporté le fameux sésame en 1993 avec "La leçon de piano".

Découvrez ci-dessous le palmarès complet de ce 74e Festival de Cannes :

Palme d'or: "Titane" de Julia Ducournau

Grand Prix (ex-aequo) : "Compartiment numéro 6" de Juho Kuosmanen et "Un héros" de Asghar Farhadi

Prix du Jury (ex-aequo): "Le genoux d'Ahed" de Nadav Lapid et "Memoria" de Apichatpong Weerasethakul

Prix de la mise en scène :Leos Carax pour "Annette"

Prix du scénario : Ryusuke Hamaguchi et Takamasa Oe pour "Drive My Car" de Ryusuke Hamaguchi

Prix d'interprétation féminine : Renate Reinsve dans "Julie en 12 chapitres" de Joachim Trier

Prix d'interprétation masculine :Caleb Landry Jones pour "Nitram" de Justin Kurzel

Palme d'or d'honneur :Marco Bellocchio

Caméra d'or : "Murina" d'Antoneta Alamat Kusijanovic

Palme d'or du court-métrage : "Tous les corbeaux du monde" de Tang Yi

Mention spéciale du jury du court-métrage : "Le ciel du mois d'août" de Jasmin Tenucci

Les commentaires sont désactivés pour cette page.