Oliver Stone, portrait de l’aventurier du 7ème Art

Oliver Stone, portrait de l’aventurier du 7ème Art
Oliver Stone signe un film fort avec Savages

publié le 26 septembre

De Berlin à Venise, en passant par Hollywood, le réalisateur Oliver Stone a obtenu la reconnaissance de ses pairs. Portrait d’un homme libre qui revient à l’écran avec son film Savages.

Et maintenant 23 ! A 66 ans, l’Américain Oliver Stone propose son 23ème long métrage, Savages. Cette adaptation du roman best-seller homonyme de Don Winslow sort en salles cette semaine. En portant à l’écran cette histoire de guerre ouverte entre un cartel mexicain et un trio californien spécialisé dans la vente de cannabis, le réalisateur prouve son goût encore pour les films d’action et les sujets sensibles de société.

Né à Manhattan en 1946, le cinéaste est un homme ouvert sur le monde… et la France. En effet, sa mère française, Jacqueline Goddet, s’est mariée avec Louis Stone, un broker. On sait pourquoi il a été inspiré lors de son succès planétaire de 1987, Wall Street…  A 19 ans, Oliver Stone s’engage volontairement dans la guerre du Vietnam. Cela va profondément marquer sa vie. Son dégoût pour la violence et pour la politique menée par le gouvernement américain (et du président Nixon, sa cible privilégiée) vont orienter ses choix cinématographiques. De Platoon à Né un 4 juillet en passant par JFK, Oliver Stone va susciter des polémiques, créer des débats publics mais surtout signer de grands films. L’engagement est la marque de fabrique du réalisateur épris de liberté qui se sert de son art pour parler du fond. C’est cela, un aventurier du cinéma !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.