Natalie Portman évoque le "terrorisme sexuel" dont elle a été victime

Natalie Portman évoque le "terrorisme sexuel" dont elle a été victime©John Sciulli, Getty Images

Marc-Emmanuel Adjou, publié le 22 janvier

Lors de la Marche des femmes qui s'est tenue le 20 janvier 2018 à Los Angeles, l'actrice a évoqué les remarques sexistes qu'elle a subies au lendemain de la sortie du film "Léon".

Elle n'avait que 13 ans et accédait déjà au statut de star. C'est en 1994 que les Français découvrent le visage et le talent de Natalie Portman. La jeune femme tenait alors le premier rôle féminin de "Léon", thriller d'action qui relate l'étrange relation liant une adolescente rebelle à un tueur professionnel (Jean Reno). Mais si le long-métrage a été bien reçu par la critique et le public, la jeune comédienne, elle, a mal vécu sa notoriété soudaine. À l'occasion de la Marche des femmes qui s'est tenue le 20 janvier aux États-Unis, elle a tenu à briser le silence.

Sexualisée à 13 ans

Dans un discours solennel, elle révèle : "Les critiques de cinéma ont commencé à parler de mes seins naissants dans les critiques de films", et de poursuivre : "Un compte à rebours à commencé à la station de radio locale, pour indiquer quand j'aurais atteint l'âge de 18 ans, le jour où il serait légal de coucher avec moi." Mais le plus glaçant de l'histoire, reste ce jour où l'actrice a reçu un courrier dans lequel un admirateur racontait un fantasme de viol.

Face à cette situation de "terrorisme sexuel", Natalie Portman a dû réagir : "J'ai ressenti le besoin de couvrir mon corps et d'inhiber mon expression et mon travail, afin d'envoyer mon propre message au monde que je suis quelqu'un méritant sécurité et respect." C'est ainsi qu'elle se mit à "accentu(er) son côté sérieux et livresque", "ajuster son comportement" ou à "rejet(er) des rôles avec des scènes de baiser", avec l'espoir qu'un jour, les mentalités évoluent.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.

 
4 commentaires - Natalie Portman évoque le "terrorisme sexuel" dont elle a été victime
  • avatar
    vermicelle -

    Quand on est un personnage public il faut en supporter les inconvénients. Personne ne l'a obligée à devenir comédienne. Une actrice qui n'a pas d'histoire d'abus ou d'agression sexuels à raconter , voit sa côte descendre en ce moment.

  • avatar
    vermicelle -

    Quand on est un personnage public il faut en supporter les inconvénients. Personne ne l'a obligée à devenir comédienne. Une actrice qui n'a pas d'histoire d'abus ou d'agression sexuels à raconter , voit sa côte descendre en ce moment.

  • avatar
    letueur2 -

    c'est la mode , alors n'allez pas leur sens d'intox - toxicomane du ... Q ... !!!

  • avatar
    amenepicure -

    C'est lamentable, les prédateurs sexuels sont prêts à tout, même à s'en prendre à une fille de 13 ans parce qu'elle est jolie . il faudraitr couper les couilles à quelque uns pour l' exemple. afin de décourager les autres

    avatar
    dodollulusse -

    vous avez raison ,ma sœur ! qu'elle horreur sont çe la !