Mort de Sam Shepard, l'étoffe d'un héros aux multiples facettes

Mort de Sam Shepard, l'étoffe d'un héros aux multiples facettes©Jemal Countess, Getty Images
A lire aussi

Anthony Vincent, publié le 31 juillet

L'acteur, scénariste, dramaturge et romancier Sam Shepard vient de tirer sa révérence à l'âge de 73 ans.

Le théâtre comme premier amour

Ce fils d'un ancien pilote de l'armée américaine reconverti en fermier a commencé sa carrière sur les planches de théâtre de la côte Ouest et commence à écrire ses premières pièces pour le Magic Theater de San Francisco. Il débarque à New York en 1963 et participe au bouillonnement culturel du quartier de Greenwich Village. Protagoniste de la Beat Generation, il sillonne ensuite les États-Unis et s'inspire de Jack Kerouac, Allen Ginsberg, ou encore Bob Dylan pour composer des pièces expérimentales qui interrogent les mythes fondateurs de son pays et lui valent de nombreux prix critiques.

Le scénariste des plus grands

Sam Shepard s'illustre également au cinéma. On lui doit le scénario de "Paris, Texas " (1984) de Wim Wenders qui obtient, entre autres, la Palme d'Or à Cannes, le César du Meilleur film étranger, et le meilleur scénario aux BAFTA, mais aussi "Zabriskie Point " (1970) de Michelangelo Antonioni.

Un acteur infatigable

Grâce à sa gueule et sa gouaille, on le retrouve aussi devant la caméra : en agriculteur dans "Les Moissons du ciel" (1979), en pilote dans L'Etoffe des héros (1983), ou en amant torturé dans Fool for love (1985), et dans de nombreux rôles de cowboys, que ce soit dans L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (2007) ou dans Blackthorn (2011). Comme si le rôle de son père lui collait à la peau...

 
2 commentaires - Mort de Sam Shepard, l'étoffe d'un héros aux multiples facettes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]