Mort de Hubert de Lapparent : retour sur la carrière du doyen du cinéma français

Mort de Hubert de Lapparent : retour sur la carrière du doyen du cinéma français©GALMICHE - Maurice Ronet, Maurice Biraud, Jacques François, Philippe Clay, Jean-Claude Bouillon et Hubert de Lapparent sur le tournage du téléfilm "La nuit du Général Boulanger" de Hervé Bromberger sur TF1 (1979)., Sipa

, publié le 17 septembre

En prenant appui sur un avis de décès repéré par BFMTV, Le Figaro a annoncé la triste mort de Hubert de Lapparent ce 17 septembre 2021. Le comédien centenaire, âgé de 102 ans, s'est éteint le 14 septembre à Paris. Doyen de tous les acteurs français, il laisse derrière lui une carrière remplie de cinéma, de télévision et de théâtre. Retour sur son riche parcours.

Habitué des classiques au théâtre et des seconds rôles à l'écran

Dès les années 1980, Hubert de Lapparent cesse son activité cinématographique pour se consacrer à la sculpture, ce jusqu'à ce qu'il perde tristement la vue. Avant ce retrait prématuré, il avait partagé l'écran avec de nombreux acteurs de renom. En effet, bien qu'il endosse généralement des seconds rôles, sa filmographie fut nourrie de collaborations avec des personnalités mythiques. Il tourne pour Jean Renoir dans "Elena et les Hommes" (1955), pour René Clément dans "Paris brûle-t-il ?" (1966) et donne la réplique à Lino Ventura dans "L'Armée des ombres" (1969). La télévision lui ouvre aussi les bras avec la série "Fantômas" (1980) de Claude Chabrol et Juan Luis Buñuel ou encore "La Nuit du Général Boulanger" (1982). Très polyvalent, il était aussi un homme de théâtre, comptabilisant une cinquantaine de rôles dans des pièces. Hubert de Lapparent avait ainsi pris part à des mises en scène de classiques sur les planches dont "Les Plaideurs" de Racine en 1947 et "Tueur sans gages" d'Eugène Ionesco en 1959.

Une filmographie marquée par des films culte

Que ce soit sur le petit ou le grand écran, la carrière de Hubert de Lapparent fut enrichie par des productions marquantes. Le défunt acteur était inscrit à la distribution de films comme "La Traversée de Paris" (1956) de Claude Autant-Lara avec Jean Gabin, "L'Eau vive" (1958) récompensé aux Golden Globes, mais aussi "Fantômas contre Scotland Yard" (1967) avec Louis de Funès.

Cinéma, théâtre, sculpture... Le regretté Hubert de Lapparent était un artiste complet, laissant derrière lui une carrière emblématique de tout son talent.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.