Monica Bellucci se confie sur le temps qui passe et le métier d'actrice

Monica Bellucci se confie sur le temps qui passe et le métier d'actrice©Boyer-Genin-Marechal, Abaca

Marc-Emmanuel Adjou, publié le 7 février

L'actrice italienne s'est entretenue avec Paris Match le 6 février 2018, peu de temps après son sacre à l'Académie des Lumières dont elle était cette année l'invitée d'honneur.

Le 5 février 2018, se tenait à l'Institut du Monde Arabe de Paris, la 23e cérémonie des Lumières de la presse internationale. Pour cette édition, la prestigieuse académie a choisi d'honorer Jean-Paul Belmondo et Monica Bellucci. À l'issue de la célébration, celle qui fut James Bond girl du haut de ses 50 ans dans le récent "Spectre" a rencontré nos confrères de Paris Match pour une interview bilan.

"J'ai eu de la chance"

Ainsi, la belle italienne explique : "J'ai eu la chance d'avoir de très bons rôles à la cinquantaine, très différents les uns des autres. Je ne m'y attendais pas. Quand tu as 20, 30 ans, 50 ans te paraissent si loin que tu ne sais pas si tu travailleras encore, quel sera ton parcours." Et on peut admettre que le sien a été jalonné de succès, elle qui fut même prétendante au César du Meilleur espoir féminin en 1995 pour son rôle dans "L'Appartement" de Gilles Mimouni.

Elle ajoute : "Avoir une carrière après 40 ans était compliqué, même si tu étais talentueuse et belle (...) Mais quand j'ai eu 50 ans, j'ai été dans James Bond, j'ai joué dans une série, j'ai tourné pour Emir Kusturica, tous ces rôles m'ont prouvé qu'il y a vraiment une nouvelle manière de regarder les actrices et les femmes, ce qui était impossible avant." De quoi donner de l'espoir aux actrices en herbe.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.