Mireille Darc, "blessée" par des parents indifférents à sa carrière

Mireille Darc, "blessée" par des parents indifférents à sa carrière©APS-Medias, Abaca

Jessica Rat, publié le 1 septembre

Deux jours après la mort, à 79 ans, de celle qui avait été un véritable sex-symbol français durant les années 1970, France 2 a rediffusé ce mercredi 30 août 2017 un épisode du magazine "Un jour, un destin".

Comme quoi, la gloire, les paillettes et les tapis rouges ne font pas tout. Si elle a rencontré le succès dans le milieu du cinéma, Mireille Darc a toujours regretté la relation conflictuelle qu'elle entretenait avec ses parents. Née d'un adultère, elle se décrivait d'ailleurs sur le Divan de Marc-Olivier Fogiel en 2015 comme "un accident dans la vie de (s)a mère" et "une infidélité" aux yeux de son père. À sa concierge, Gisèle Florès, elle a un jour confié : "Mes parents s'en fichent de moi." La gardienne d'immeuble poursuit, dans ce reportage intitulé "Mireille Darc, blessures intimes" diffusé dans le cadre d'Un jour, un destin : "Ses parents n'allaient pas la voir, ils ne lui téléphonaient même pas." Et de préciser : "Je l'ai sentie un peu triste."

"Sa famille n'a jamais vu un film d'elle"

Pour corroborer ce témoignage, le mari de l'actrice, Pascal Desprez, resté à ses côtés jusqu'à son dernier souffle. "Sa famille n'est jamais venue la voir, n'a jamais vu un film d'elle", déclare-t-il, avant d'ajouter que celle-ci estimait même que la jolie blonde faisait "la pute à Paris".

Aucune reconnaissance donc de la belle carrière qu'a pourtant menée Darc, ayant tourné tant dans des films culte qu'auprès d'acteurs légendaires. De quoi faire dire à Lionel Duroy, son biographe et ami : "C'est vraiment une blessure assez profonde chez Mireille, de n'avoir jamais eu de retour de sa famille."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.