Mélanie Laurent : son mensonge pour Inglourious Basterds

Mélanie Laurent : son mensonge pour Inglourious Basterds©Universal Pictures International France, DR

, publié le 24 décembre

Depuis le 13 décembre 2019, Mélanie Laurent est à l'affiche de "6 Underground" sur Netflix. À cette occasion, elle s'est confiée à Madame Figaro. Et celle qui a commencé sa carrière à Hollywood en 2009 dans "Inglourious Basterds", n'a pas été tout à fait honnête pendant le casting.

C'est lorsqu'elle accompagne une de ses amies sur le tournage d'"Astérix et Obélix contre César" en 1998, que Gérard Depardieu la remarque et décide de l'engager pour "Un pont entre deux rives". Depuis, Mélanie Laurent enchaîne les projets et, en 2009, elle part à la conquête d'Hollywood. Sa carrière prend un nouveau tournant lorsqu'elle est choisie par Quentin Tarantino pour jouer dans "Inglourious Basterds". Elle y incarne une jeune femme juive française pendant l'Occupation qui assiste à l'exécution de sa famille dont elle parvient à échapper. Un rôle poignant et pour lequel elle devait évidemment parler anglais. Pourtant, elle a obtenu le rôle, et deux récompenses, sans parler un mot de la langue de Shakespeare.

"Mon anglais est bien meilleur aujourd'hui"

Mélanie Laurent a expliqué à Madame Figaro comment elle avait obtenu le rôle, sans parler la langue : "Pour être prise par Quentin Tarantino, j'avais dit que je parlais couramment anglais. Mensonge absolu, je n'en parlais pas un mot. Mais c'est justement parce que j'avais menti et qu'il s'en était rendu compte que je me suis mis une pression de dingue pour apprendre la langue à une vitesse hallucinante. Mon anglais est bien meilleur aujourd'hui, et c'est vrai que l'on se découvre en s'exprimant dans une autre langue ; il y a comme un dédoublement de personnalité. Par exemple, je trouve l'anglais moins pudique : c'est plus simple pour moi de dire 'I love you' que 'Je t'aime' à l'écran."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.