Mélanie Laurent se confie sur sa première réalisation américaine

Mélanie Laurent se confie sur sa première réalisation américaine©Denis Guignebourg, BestImage

Marine de Guilhermier, publié le 4 septembre

Le 10 octobre 2018, les Français découvriront "Galveston", un film américain mis en scène par Mélanie Laurent. Si elle a déjà joué de l'autre côté de l'Atlantique, c'est la première fois qu'elle se frotte au système US de derrière la caméra.

Après quatre films réalisés en France, c'est en Géorgie dans le sud des États-Unis que Mélanie Laurent a posé ses caméras pour "Galveston". Une expérience sur laquelle elle est revenue pour Télérama, en marge du Festival de Deauville où elle présentait son long-métrage en avant-première. "Au moment de 'Respire', j'ai changé d'agent, et découvert le système de travail américain, totalement différent du nôtre", se souvient-elle.

Deux mondes différents

À l'époque, elle recevait donc des scénarios et devait choisir ceux qui l'intéressaient en tant que réalisatrice. "En France, on a énormément de mal à penser à des réalisateurs pour tourner des projets qu'ils n'ont pas écrits, car ce n'est pas dans notre culture. À l'inverse, aux États-Unis, ça se fait tout le temps", explique Mélanie Laurent. Et son choix s'est donc porté sur "Galveston", écrit par Nic Pizzolatto (créateur de la série "True Detective"), notamment car il n'avait rien à voir avec ses autres films.

Si la jeune femme a su imposer certains de ses choix aux producteurs, comme le fait qu'Elle Fanning tienne le premier rôle ou bien son chef opérateur Arnaud Potier, elle n'a pas toujours obtenu gain de cause concernant le ton du film. "J'aurais voulu faire de 'Galveston' un film beaucoup plus politique, mais on ne m'a pas laissé le faire", reconnaît-elle. Heureusement, Mélanie Laurent a tout de même eu la satisfaction de "critiques plutôt positives" lors du passage du film dans différents festivals nord-américains !

Les commentaires sont désactivés pour cette page.