Mathilda May critique le cinéma français et son culte du jeunisme

Mathilda May critique le cinéma français et son culte du jeunisme©CVS, BestImage

Marc-Emmanuel Adjou, publié le 19 avril

Interviewée dans l'émission Sept à huit sur TF1, l'actrice a pointé du doigt le manque de visibilité des actrices âgées de plus de quarante ans au cinéma.

Elle a tourné avec Claude Chabrol, Georges Lautner et a même partagé l'affiche avec Richard Gere et Bruce Willis. Danseuse de formation, Mathilda May s'est petit à petit frayé un chemin dans le milieu du septième art. Mais depuis quelques années, la comédienne de 53 ans se fait rare sur les écrans. En effet, sa dernière apparition au cinéma remonte à 2012, dans le film à sketches "Les Infidèles".

"Je me sentais vraiment vieille, moche et con"

Pour l'actrice, cette absence serait liée à son âge. Invitée de l'émission Sept à huit sur TF1, elle a dénoncé le sexisme mais aussi le jeunisme ambiant qui sévissent dans le monde du cinéma, évoquant sa propre expérience : "À l'âge de 40 ans, je me sentais vraiment vieille, moche et con. J'avais l'im­pres­sion d'être une pestiférée."

La comédienne regrette également que seules les femmes soient confrontées à cette difficulté au cours de leur carrière : "Je vois des acteurs qui fonctionnent très bien, qui ont 60 ans et qui systématiquement dans les films sont accompagnés de partenaires qui ont 20 ans de moins."

Un avis que partage le journaliste Christophe Carrière. Dans l'émission C'est que la télé sur C8, le chroniqueur a soutenu les propos de Mathilda May en analysant : "J'ai recensé. Sur 200 films français, 2897 rôles féminins : 3% seulement de plus de 50 ans (...) Excusez-moi, mais je trouve ça assez choquant." À quand le changement des mentalités ?

Les commentaires sont désactivés pour cette page.