Mathieu Amalric raconte comment il a remplacé Philippe Katerine pour Tralala

Mathieu Amalric raconte comment il a remplacé Philippe Katerine pour Tralala©Marechal Aurore -Mathieu Amalric au photocall de "Serre-Moi Fort" lors du Festival de Cannes, le 16 juillet 2021., Abaca
A lire aussi

, publié le 7 octobre

À l'occasion de la sortie de "Tralala" où il tient le rôle-titre, Mathieu Amalric a accordé une nouvelle interview à GQ. Dans l'entretien, publié le 6 octobre 2021, l'acteur a révélé qu'il devait au départ incarner un tout autre personnage et comment il s'est retrouvé à la dernière minute à devoir prendre la relève de Philippe Katerine.

Dans le dernier film des frères Larrieu, Mathieu Amalric incarne un musicien qui se rend à Lourdes après avoir eu une vision de ce qu'il pense être la Sainte Vierge. Une fois sur place, il rencontre Lili (Josianne Balasko), une femme qui le prend alors pour son fils disparu. Toutefois, et même s'il incarne ici le rôle principal, Mathieu Amalric a récemment révélé qu'il devait au départ tenir un tout autre rôle dans le film, celui de l'hôtelier et mari de Barbara (Mélanie Thierry) incarné au final par Jalil Lespert.

"J'ai paniqué"

En effet, le personnage de Tralala devait à l'origine revenir à Philippe Katerine ; un rôle dont le compagnon de Julie Depardieu a fini par se désister car il était "trop proche de lui" selon Mathieu Amalric. Le réalisateur de "Tournée" explique comment il en est arrivé à reprendre le rôle : "Les Larrieu ont pensé à des remplaçants, jeunes. Le confinement est arrivé. J'ai arrêté de me couper les cheveux et la barbe, et je vis avec une chanteuse d'opéra. J'ai pris des cours tous les jours et les Larrieu le savaient. À cinq semaines du début du tournage, ils m'ont juste proposé de prendre le rôle."

L'acteur continue en expliquant qu'endosser le personnage n'a pas du tout été évident pour lui : "J'ai paniqué, je leur ai dit que je ne savais pas jouer de la guitare. J'ai dû récupérer la Stratocaster de mon fils Antoine (...) et j'ai commencé à me promener tous les jours avec ma guitare." Malgré le challenge que cela a représenté, aujourd'hui reconnaissant d'avoir eu une telle opportunité : "De toute façon, à chaque film que je fais avec les Larrieu, je leur dis merci de me faire jouer avec des personnes pareilles."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.