Mathieu Amalric, l’éclectique

Mathieu Amalric, l’éclectique

Mathieu Amalric à l'affiche de Vous n’avez encore rien vu

A lire aussi

publié le 26 septembre

Fidèle au cinéma d’auteur depuis ses débuts, Mathieu Amalric joue pour la deuxième fois dans un film d’Alain Resnais avec Vous n’avez encore rien vu. Mais l’acteur a diversifié ses prestations ces dernières années, prouvant qu’il est avant tout un artiste inclassable…

Il est libre, Amalric ! Tel pourrait être un slogan qui collerait à la peau de l’acteur et réalisateur, Mathieu Amalric. Car, contrairement à ce que certains critiques disaient de lui il y a quelques années, le Francilien n’est pas élitiste dans ses choix de carrière. Quelques preuves à l’appui : ses rôles dans Munich de Steven Spielberg, dans Quantum of Solace (le méchant dans James Bond) ou dans Mesrine : L’Ennemi public n°1. De quoi montrer qu’il est un acteur reconnu aux quatre coins du monde…

Mathieu Amalric est un personnage fascinant du 7ème Art. Délirant, même, lorsqu’il réalise Tournée en 2010 et débarque à Cannes avec les strip-teaseuses de « New Burlesque ». Il repartira avec le prix de la mise en scène par la même occasion… Drôle lorsqu’il carne Paul Dedalus, le séducteur maladroit et indécis de Comment je me suis disputé… d’Arnaud Desplechin. Il décrochera par la même occasion le César du Meilleur espoir en 1997… Cette semaine, l’acteur est à l’affiche du film d’Alain Resnais, Vous n’avez encore rien vu, un film où il revisite la pièce Eurydice avec ses « amis » comédiens. Et dans un mois, il sera dans un film de guerre, Les lignes de Wellington… Amalric, il est libre, c’est sûr !

 
0 commentaire - Mathieu Amalric, l’éclectique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]