Martin Lamotte fête ses 73 ans : retour sur ses rôles iconiques à la télé

Martin Lamotte fête ses 73 ans : retour sur ses rôles iconiques à la télé©T.F.1-ROCA/, Sipa

, publié le 2 juin

Ce 2 juin 2020, Martin Lamotte souffle sa 73e bougie. À cette occasion, revenons sur les rôles qui ont marqué sa carrière à la télévision.

Né en 1947, Martin Lamotte rejoint la troupe du Café de la Gare au début des années 1970 aux côtés de Gérard Depardieu, Coluche ou encore Miou-Miou. C'est en 1973 qu'il apparaît pour la première fois au cinéma dans "L'An 01", avec ses acolytes. Il fonde, par la suite, le Théâtre de la Veuve Pichard. Quelque temps plus tard, il rejoint la troupe du Splendid et joue dans de grandes comédies françaises comme "Les Bronzés", "Le père Noël est une ordure" ou "Papy fait de la résistance". Il s'impose ainsi comme l'un des seconds rôles les plus sollicités du cinéma français. Après de brèves apparitions dans certains longs-métrages au début des années 2000, il connaît le succès dans un premier rôle de 2002 à 2011 aux côtés de Dominique Lavanant dans la série "Soeur Thérèse.com" diffusée sur TF1. En 2012, la première chaîne lui offre le rôle de Monsieur Lambert, l'un des principaux rôles de la série "Nos chers voisins".

"Soeur Thérèse.com" (2002-2011)

En 2002, les téléspectateurs découvrent les aventures de Juliette (Dominique Lavanant), ancienne policière devenue religieuse, et de son ancien mari, Gérard Bonaventure, lieutenant de police. Si elle a rendu son tablier, elle ne peut s'empêcher de résoudre des affaires criminelles, soutenue par la Mère Supérieure, férue de romans policiers. Gérard Bonaventure lui donne un coup de main dans ses enquêtes. Un duo de choc.

"Nos chers voisins" (2012-2017)

À l'instar de M6 et sa mini-série "Scènes de Ménages" (2009-en production), TF1 propose à ses téléspectateurs dès 2012, "Nos chers voisins", qui met en scène la vie et les relations de voisinages des habitants du 28, rue de la Source. Martin Lamotte y incarne un retraité de la SNCF, un tantinet frigide.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.