Mark Wahlberg, L'homme qui valait trois milliards pour Universal ?

Mark Wahlberg, L'homme qui valait trois milliards pour Universal ?
Mark Wahlberg

publié le 3 juillet

Voilà des années maintenant qu'Universal envisage d'adapter la série culte L'homme qui valait trois milliards au cinéma. Un projet qui semble aujourd'hui en bonne voie pour enfin prendre forme puisque Mark Wahlberg pourrait avoir été engagé pour en tenir le rôle-titre. 

Si l'on en croit Tracking Board, l'acteur vedette de Transformers : L'âge de l'extinction aurait en effet signé pour incarner le rôle vedette du projet coproduit par Harvey Weinstein et Peter Berg . Ce dernier devrait d'ailleurs également officier à la réalisation du film bien que rien ne soit encore officiel. Le cinéaste retrouverait ainsi une nouvelle fois Mark Wahlberg, après l'avoir déjà dirigé dans Du sang et des larmes l'an dernier. 

En développement depuis les années 90, l'adaptation de L'homme qui valait trois milliards a connu de multiples rebondissements, passant de main en main et semblant un temps intéresser des stars telles que Jim Carrey ou Leonardo DiCaprio sans que les choses n'aboutissent. Malgré tout, la motivation sans faille d'Universal et d'Harvey Weinstein pour mener à bien le projet semble avoir eu raison du mauvais sort puisque le film est une nouvelle fois relancé aujourd'hui. 

Série télévisée de science-fiction incontournable des années 70, L'homme qui valait trois milliards racontait l'histoire de Steve Austin, un astronaute qui, à la suite d'un violent crash, a dû remplacer certaines parties de son corps par des prothèses bioniques à six millions de dollars (l'équivalent de 3 milliards d'anciens francs). Il développe alors des capacités hors du commun et devient un agent secret de l'OSI, le bureau gouvernemental de l'information scientifique. 

En attendant de peut-être voir Mark Wahlberg en homme bionique, vous pourrez quoi qu'il en soit retrouver l'acteur dès le 16 juillet prochain à l'affiche de Transformers : L'âge de l'extinction, quatrième volet de la saga survitaminée de Michael Bay.

Crédit photo : DR

Les commentaires sont désactivés pour cette page.