Mark Ruffalo : "Hollywood prône la suprématie blanche" et Marvel est "inclusif"

Mark Ruffalo : "Hollywood prône la suprématie blanche" et Marvel est "inclusif"©HT, BestImage

, publié le 24 février

Actuellement à l'affiche de "Dark Waters" de Todd Haynes, Mark Ruffalo fait un état des lieux d'Hollywood dans une interview accordée au journal The Independent, samedi 22 février 2020.

L'acteur s'est fait connaître dans "30 ans sinon rien" (2004) aux côtés de Jennifer Garner et "Zodiac" (2007) de David Fincher. Il est maintenant l'une des grandes voix d'Hollywood, l'un de ceux qui ne se taisent pas et dénoncent ouvertement les problèmes inhérents à l'industrie du 7e Art. Producteur du drame "Dark Waters", il y incarne l'activiste environnemental Robert Bilott, le rôle principal. Cet avocat révèle l'utilisation de matériaux toxiques par une compagnie de produits chimiques, entraînant la pollution des eaux. Le scandale éclate dans les colonnes du New York Times qui relaie l'enquête. Mark Ruffalo partage la conscience écologique de son personnage comme il en témoigne à The Independent : "C'est comme ce que disait Joaquin Phoenix aux Baftas, ça vient du système et ça doit commencer avec nous. Les acteurs ne devraient pas voler en jets privés. On n'a pas à faire ces choses-là. Vous devez voir les impacts de vos actions dans tous les domaines."

"Aucun autre studio n'est aussi inclusif que Marvel"

Celui qui a joué Hulk n'a, ensuite, pas mâché ses mots pour énoncer les progrès que le cinéma doit encore faire : "Oui, Hollywood, c'est systémique, mais c'est comme interroger un poisson sur l'eau. Ils y ont nagé toute leur vie. C'est cent ans d'une certaine culture, qui commence par la diffamation des Amérindiens dans les films qui sont montrés comme les méchants pendant des années et des années... Puis passer aux Noirs et les rendre mauvais. C'est vraiment une culture homogène de suprématie blanche." Il en est certain, les acteurs ont un rôle à jouer : "Pour que l'ensemble de l'industrie prenne conscience, apporte ces changements, il faut que des acteurs disent : 'Hé, nous avons besoin de diversité sur nos plateaux' sinon ça ne changera pas."

L'homme de 52 ans a tenu à adresser toute son admiration à Kevin Feige, le réalisateur qui l'a dirigé dans les "Avengers", pour avoir su bousculer les codes : "Il désirait ajouter des femmes, des noirs et des personnes LGBT en super-héros. Il a changé entièrement l'univers Marvel. Maintenant, nous avons un super-héros gay en approche, des justiciers noirs et aussi des femmes comme le film dédié au personnage de Scarlett Johansson ("Black Widow", ndlr), "Captain Marvel" et ils vont bientôt faire "Miss Hulk" (série télévisée prévue pour 2022, ndlr). Aucun autre studio n'est aussi inclusif. Ils devraient, ceci dit. C'est ça le p***** de monde !"

 

Les commentaires sont désactivés pour cette page.