Marina Foïs : contactée par un faux casteur pour jouer une scène de masturbation

Marina Foïs : contactée par un faux casteur pour jouer une scène de masturbation©Borde / Jacovides / Moreau, BestImage

Solène Filly, publié le 14 février

Interviewée par le magazine Society, en kiosque depuis le 7 février 2019, l'actrice est revenue sur sa rencontre avec un faux casteur qui a piégé de nombreuses autres actrices.

Récemment, elle n'a pas hésité à dire ce qu'elle pensait du cinéma français. Mais cette fois-ci, Marina Foïs s'est confiée auprès de Society sur ses débuts en tant qu'actrice. Plus particulièrement sur sa rencontre avec un faux casteur qui, alors qu'elle n'avait qu'une vingtaine d'années, lui a fait miroiter un rôle dans un film de Jean-Jacques Beineix avec Gérard Depardieu et Carole Bouquet.

"La quinzième"

Évidemment très intéressée par cette proposition, celle que l'on peut retrouver en ce moment à l'affiche d'"Une intime conviction" accepte un rendez-vous dans un café afin de discuter du rôle. Elle décrit alors un "mec un peu bizarre avec une pochette rouge en carton" qui lui demande : "Dans une scène, vous êtes nue dans un peignoir, dans un duvet et vous vous masturbez. Ça vous pose problème ?"

Sur ses gardes, l'actrice évoque la possibilité de jouer des scènes de texte. "Il me dit qu'il est OK pour l'essai (...) mais qu'il faudrait trouver un endroit parce que le bureau est en travaux", explique-t-elle. Elle propose alors d'aller dans un commissariat - "Ils ont sûrement des salles" -, ce qui n'est pas du goût du faux casteur. "Allons chez vous, plutôt", lui dit-il, ce à quoi elle répond : "Si vous voulez, mais il y a mon mec."

Finalement, l'homme fait mine de passer un coup de fil avant de lui promettre de la recontacter. "Je ne suis pas débile, je rentre chez moi, j'appelle mon agent, je lui explique tout", relate Marina Foïs. Celui-ci lui demande aussitôt de porter plainte, et pour cause, elle serait "la quinzième" victime, mais "la première à ne pas avoir fait les essais". Finalement, l'homme en question sera appréhendé 2 ans plus tard par la police.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.