Marie Laforêt, décédée à 80 ans : 3 choses à retenir sur l'actrice

Marie Laforêt, décédée à 80 ans : 3 choses à retenir sur l'actrice©Micheline PELLETIER, Getty Images

, publié le 4 novembre

Celle que l'on surnommait "la fille aux yeux d'or" s'est éteinte samedi 2 novembre 2019 en Suisse, à 80 ans. Chanteuse mais aussi actrice, Marie Laforêt aura eu l'occasion de jouer avec les plus grands.

"Marie Laforêt incarnait une forme de liberté totale. Liberté dans ses choix artistiques, liberté dans sa vie, menée avec comme seules boussoles l'amour et la passion. La disparition de la fille aux yeux d'or nous bouleverse." Tels ont été les mots du ministre de la Culture, Franck Riester, pour réagir au décès de la comédienne survenu le 2 novembre.

Un concours lui a ouvert les portes du cinéma

Fille d'un industriel, Marie Laforêt fait ses débuts au cinéma d'une bien drôle de manière. Passionnée de théâtre, elle participe à un concours d'actrice organisé en 1959 par la station Europe 1. Concours qu'elle remporte face à 3 000 autres candidats. De quoi lui offrir de vraies opportunités. Preuve en est, l'année suivante, elle partage l'affiche avec un certain Alain Delon dans "Plein Soleil". Suivent d'autres longs-métrages avec des pointures : "Saint-Tropez Blues" avec Jacques Higelin, "Le Rat d'Amérique" avec Charles Aznavour ou encore "Flic ou voyou" avec Jean-Paul Belmondo et Charles Gérard, disparu en septembre dernier.

Une passion transmise à sa fille

Mariée 5 fois, Marie Laforêt a eu deux enfants avec Judas Azuelos, dont une fille devenue une grande figure du cinéma : Lisa Azuelos. Preuve que la comédienne a insufflé son goût pour la caméra à sa fille. Devenue réalisatrice, on doit à cette dernière les films "Comme t'y es belle", "LOL" ou encore "Mon Bébé" sorti cette année avec Sandrine Kiberlain et Yvan Attal. C'est d'ailleurs Dominique Segall, l'attaché de presse de Lisa Azuelos, qui a confirmé le décès de la star.

Le choix d'un métier exutoire

Au total, Marie Laforêt jouera dans plus d'une trentaine de films. Sa carrière, d'actrice et de chanteuse, elle la voit pourtant faite "de bric et de broc". D'ailleurs, si elle a choisi l'exposition, c'est pour une raison particulière : un viol survenu d'après elle à l'âge de 3 ans. "Sans ce viol, je n'aurais pas fait un métier public qui allait à l'encontre de ma timidité naturelle. J'ai choisi un métier exutoire", confiera-t-elle, citée par l'Agence France-Presse.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.