Marie-Anne Chazel sur les débuts du Splendid : "On avait plein de dettes"

Marie-Anne Chazel sur les débuts du Splendid : "On avait plein de dettes"©Christophe Clovis, BestImage

, publié le 30 juillet

Dans une interview accordée au quotidien régional Le Parisien mardi 27 juillet 2021, Marie-Anne Chazel est revenue sur les débuts de la troupe du Splendid, à laquelle elle appartient. Elle a également livré quelques anecdotes, notamment sur leur première scène et la façon dont ils l'ont appréhendée.

Ils sont aujourd'hui des vedettes du cinéma français grâce aux films "Le Père Noël est une ordure" et "Les Bronzés", mais ont connu des débuts difficiles : il s'agit des membres de la troupe du Splendid, composée de Josiane Balasko, Christian Clavier.... mais aussi Marie-Anne Chazel. Cette dernière s'est d'ailleurs remémoré auprès du Parisien les premières galères, quand personne ne s'intéressait encore à eux. La raison : aucun membre de la troupe ne rentrait dans les standards physiques de l'époque : "On ne voulait pas être derrière notre téléphone à attendre des rôles qui ne venaient pas parce qu'on avait des physiques un peu particuliers", explique l'actrice. "Plutôt manger de la vache maigre que rentrer dans le moule de ce qu'attendaient nos familles bourgeoises ou petites-bourgeoises".

"C'était une période extrêmement excitante"

Afin de se donner leur propre chance, les membres de la troupe décident à l'époque de monter leur propre pièce de théâtre : " (...) On avait plein de dettes, c'était pas simple" évoque Marie-Anne Chazel, avant de reprendre : "Mais c'était une période extrêmement excitante. Entre les travaux, les séances d'écriture, jouer le soir au spectacle, faire les costumes, tenir la caisse, servir les glaces... J'ai le souvenir d'avoir énormément ri".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.