Ludivine Sagnier se confie sur son rôle dans La forêt de mon père

Ludivine Sagnier se confie sur son rôle dans La forêt de mon père©Genin Nicolas, Abaca

, publié le 16 juillet

Ludivine Sagnier est à l'affiche de "La forêt de mon père", le premier long métrage de Véro Cratzborn dans lequel l'actrice joue le rôle difficile d'une mère confrontée à la maladie mentale de son mari. Interviewée par Paris Match, la comédienne a raconté le tournage et expliqué comment elle s'était préparée à jouer ce rôle.

"La forêt de mon père", est un film belge qui montre comment la maladie mentale peut venir bouleverser le quotidien d'une famille aimante. Une histoire racontée du point de vue de l'une des filles du couple formé à l'écran par Alban Lenoir et Ludivine Sagnier, Gina, 15 ans. La compagne de Kim Chapiron est revenue dans une interview accordée à l'édition belge du magazine Paris Match parue le 15 juillet 2020 sur la façon dont elle s'est préparée à interpréter le rôle de ce pilier d'un cercle familial en plein vacillement.

"Mon personnage est une vraie amoureuse et pas juste une mère", commence par préciser Ludivine Sagnier. "Pourtant, poursuit-elle, elle a un rapport très charnel avec ses enfants, ce en quoi je me reconnaissais. Elle est amenée à faire des choix douloureux, mais indispensables car aussi gentil et fantasque que soit son mari, il représente un danger. Il est très compliqué de décrypter les troubles psychiques chez quelqu'un, la pathologie peut sembler, au début, n'être qu'une exagération de la personnalité".

"Mon partenaire, Alban Lenoir, est formidable"

Son inspiration, la comédienne l'a notamment puisé dans les témoignages de personnes qu'elle connaît : "Il se fait que je connais, dans mon entourage, plusieurs personnes atteintes de schizophrénie, cette pathologie ne m'était donc pas inconnue. Et mon partenaire, Alban Lenoir, est formidable, il m'a aidé à construire un jeu juste et précis." Et pour donner vie à son personnage, Ludivine Sagnier a travaillé avec minutie, accordant de l'importance aux moindres détails : "Mais j'aime aussi travailler sur la coiffure, les costumes... Carole est habillée très simplement, mais recherchée. Je trouvais important de montrer que cette femme de ménage, qui n'a pas beaucoup de moyens, trouve une dignité à rester séduisante et sans artifices. Je trouve qu'elle a beaucoup de classe."

Pour découvrir le résultat en images, rendez-vous dans les salles obscures afin de découvrir "La forêt de mon père", à l'affiche depuis le 8 juillet 2020.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.