Luc Besson : plusieurs femmes l'accusent de violences sexuelles

Luc Besson : plusieurs femmes l'accusent de violences sexuelles©API, BestImage

Solène Filly, publié le 10 juillet

Le réalisateur français est à nouveau dans la tourmente. Après une première plainte pour viol déposée en mai 2018, Luc Besson est visé par de nouvelles accusations pour violences sexuelles.

Aux États-Unis, Harvey Weinstein a décidé de plaider non coupable aux inculpations de viol et d'abus sexuel pour lesquelles il risque entre 5 et 25 ans de prison. Une affaire retentissante qui a permis à des victimes dans le monde entier d'oser prendre la parole, comme l'actrice Sand Van Roy qui accusait en mai dernier Luc Besson de l'avoir droguée et violée. Une plainte aussitôt balayée par le réalisateur de "Léon", qui a qualifié les propos de la jeune femme d'"accusations fantaisistes".

Une enquête de plusieurs mois

Mais c'était sans compter sur Mediapart, qui a mené l'enquête auprès de la plaignante et des collaborateurs du cinéaste. Des témoignages parfois glaçants, rapportés dans un article du 9 juillet 2018, comme celui d'une directrice de casting : "À chaque fois que nous prenions l'ascenseur ensemble, (Luc Besson) m'embrassait de force, me mettant sa langue dans la bouche, et bien que je le repousse, il me prenait dans ses bras et me touchait les seins et les fesses".

Une autre actrice indique, quant à elle, avoir dû quitter la chambre du réalisateur "à quatre pattes", après qu'il se soit jeté sur elle lors d'un rendez-vous professionnel. Un "traumatisme" qui a eu un impact sur sa carrière : "Pendant très longtemps, je ne voulais jamais montrer ma sexualité ou mon corps. J'ai fui tous les rôles qui insistaient là-dessus."

Des accusations auxquelles Luc Besson a pour le moment refusé de répondre, comme l'a indiqué son avocat, Thierry Marembert, à Mediapart : "Monsieur Besson réserve ses réponses aux enquêteurs auprès desquels il s'est mis à disposition afin que son innocence soit démontrée."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.