Line Renaud bientôt dans le rôle d'une retraitée : "Je ne me suis pas reconnue"

Line Renaud bientôt dans le rôle d'une retraitée : "Je ne me suis pas reconnue"©Jonathan Rebboah / Panoramic, BestImage

, publié le 2 décembre

C'est sur le petit écran que Line Renaud va bientôt faire son grand retour. La star de 91 ans tient en effet le premier rôle d'"Huguette", une fiction qui sera diffusée le 6 décembre 2019 sur Arte.

La dernière fois que l'on avait vu Line Renaud sur grand écran, c'était en février 2018 dans "La Ch'tite famille" de son ami Dany Boon et, à défaut d'avoir de nouveaux projets au cinéma sur le feu, c'est à la télévision que celle qui a été très impactée par le décès de Jacques Chirac reviendra très prochainement. La comédienne a, en effet, tourné dans le très touchant téléfilm "Huguette", qui sera diffusé le 6 décembre prochain sur Arte.

"Une femme sans fard"

Dans cette fiction produite par Dominique Besnehard et réalisée par Antoine Garceau, la nonagénaire incarne une ancienne directrice d'école expulsée de son logement pour loyers impayés. Elle trouve alors refuge chez sa voisine, campée par Romane Bohringer, qui l'accueille à la condition qu'elle aide son fils à améliorer ses résultats scolaires. De passage dans l'émission de Stéphane Bern À la bonne heure ! sur RTL le 28 novembre 2019, Line Renaud a confié à propos de cette expérience : "J'ai adoré ce rôle parce que Huguette, c'était rien, pas de maquillage, rien, à l'état pur." Et d'assurer : "Je ne me suis vraiment pas reconnue (à l'écran). Il faut accepter ça, c'est dur mais c'est bien de le faire."

Ce qu'elle confirme dans le dossier de presse du téléfilm : "À l'opposé de moi, Huguette est un vrai rôle de composition ! Antoine Garceau, le réalisateur, en qui j'ai toute confiance, m'a demandé de jouer une femme sans fard, démunie, usée par la vie et les ennuis." Et de poursuivre, lucide sur le temps qui passe : "Moi qui, à 91 ans, me maquille toujours, me sens si pleine d'énergie, je vais devoir apprendre à jouer des personnes vieillissantes qui perdent leurs moyens..."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.