Licenciement de James Gunn : Glenn Close prend la défense du réalisateur

Licenciement de James Gunn : Glenn Close prend la défense du réalisateur©The Walt Disney Company France, DR

, publié le 4 septembre

Le licenciement du réalisateur des "Gardiens de la Galaxie" fait toujours grand bruit. Cette fois, c'est au tour de Glenn Close de prendre la défense de James Gunn.

Le 20 juillet 2018, Disney annonçait la fin de sa collaboration avec James Gunn à cause d'anciens tweets déplacés. Très vite, les acteurs ont signé une lettre ouverte pour défendre leur ami réalisateur, mais le plus affecté semble être Dave Bautista qui, il y a quelques jours encore, indiquait ne plus avoir vraiment envie de travailler pour le studio aux grandes oreilles. Et visiblement, il n'est pas le seul à penser que le réalisateur ne méritait pas d'être totalement évincé d'un projet dans lequel il était si impliqué.

"Nous sommes des êtres avec des défauts"

En effet, lors d'un entretien à Empire Magazine, Glenn Close, qui a participé au tournage des "Gardiens de la Galaxie Vol.1", s'est exprimée longuement à propos du licenciement de James Gunn. "C'est difficile d'envisager (le film) sans lui", a-t-elle confié, et de se demander : "Que va-t-on faire, retourner dans notre passé et s'assurer que tout ce que nous avons pu dire a toujours été politiquement correct ? Qui peut vivre de cette manière ?"

Elle poursuit : "Oui, c'était un p****n de prétentieux à l'époque, et il disait des trucs pour provoquer les gens. Mais est-ce que ça remet en cause sa valeur en tant qu'artiste ? Je ne pense pas." L'actrice se pose alors la question de la proportion qu'un tel mouvement pourrait prendre - "Va-t-il falloir retirer toutes les oeuvres de Picasso parce qu'il maltraitait les femmes ?" -, et rappelle que nous sommes tous "des êtres avec de nombreux défauts".

Les commentaires sont désactivés pour cette page.