Les Disney plus meurtriers que les films destinés aux adultes

Les Disney plus meurtriers que les films destinés aux adultes©Gaumont Buena Vista International (GBVI), DR

Mina Levy, publié le 4 janvier

D'après une étude, la mort est un sujet plus abordé dans les dessins animés Disney que dans les films destinés aux adultes.

Les dessins animés Disney et Pixar sont connus pour leur lot d'aventures trépidantes et de fins heureuses, mais aussi de disparitions déchirantes qui en ont fait pleurer plus d'un, comme la mort de Mufasa dans le "Roi lion", la mère de Bambi, brutalement tuée par un chasseur, ou encore le décès de la mère de Nemo dès les premières minutes du film. Et, selon un étude publiée dans l'OMEGA-Journal of Death and Dying en 2017, il y aurait plus de morts dans les productions réalisées par le studio qui dominera 2019 au cinéma que dans celles ciblant un public plus âgé.

"Un début de conversation"

En effet, dans les 57 films analysés, 71 personnages connaissent un destin funeste. L'année 2019 devrait donc être riche en émotions puisqu'une dizaine de films Disney sont prévus en salle, comme l'adaptation de "Dumbo" signée Tim Burton, mais aussi "Toy Story 4". "Ces films peuvent être utilisés comme un début de conversation pour aborder des sujets difficiles et souvent tabous comme la mort et le fait de mourir", a indiqué la professeure Kelly Tenzek, l'une des auteurs de l'article.

"Nous pensons que les films Disney et Pixar sont populaires et accessibles pour que les enfants et les adultes lancent une conversation sur des sujets difficiles, de façon plus douce. Nous sommes conscients que le développement psychologique des enfants est important quand on aborde ces discussions", a-t-elle poursuivi. Et de conclure : "Ce n'est pas notre intention d'avoir ces discussions avec un enfant de 3 ans, mais quand l'enfant grandit, alors il voit les films différemment."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.