Les Cyclades : Marina Foïs et Sandrine Kiberlain sur les traces du Grand Bleu

Les Cyclades : Marina Foïs et Sandrine Kiberlain sur les traces du Grand Bleu©Denis Guignebourg, Abaca

, publié le 25 janvier

Près d'un an après avoir mis en scène "Les Apparences" avec Karin Viard et Benjamin Biolay, le réalisateur Marc Fitoussi finalise son nouveau long-métrage "Les Cyclades". Selon les informations de Destination Ciné, en date du 24 janvier 2021, le tournage devrait débuter cet été. Les premiers-rôles, eux, ont été confiés à Marina Foïs et Sandrine Kiberlain.

Sous la direction de Marc Fitoussi, Marina Foïs et Sandrine Kiberlain vont se donner la réplique dans le long-métrage "Les Cyclades". Si peu d'informations circulent sur le projet, Avenue B productions livre un premier synopsis : "Blandine déprime. Divorcée, elle voit maintenant son fils unique partir vivre à Paris. Livrée à elle-même, elle va soudain renouer avec Magalie, pas revue depuis l'adolescence. À l'époque, elles étaient drôles, complices, insouciantes. Et puis elles partageaient cette même passion pour 'Le Grand Bleu'. D'ailleurs, elles s'étaient jurées d'aller un jour à Amorgos, et d'y retrouver peut-être la trace d'Enzo et Jacques Maillol. Et si ce voyage, elles l'effectuaient aujourd'hui ? Quand bien même elles n'ont plus grand chose en commun." Pour l'heure, outre le fait que le tournage devrait débuter cet été, il n'est pas indiqué quel rôle les actrices interpréteront.

Dans les pas de Jacques Mayol et Enzo Molinari

Pour son huitième long-métrage, Marc Fitoussi a imaginé une histoire dans laquelle "Le Grand Bleu" (1988) de Luc Besson à une place de choix. Les deux protagonistes vont s'envoler pour Les Cyclades en Grèce, où les personnages du film, Jacques Mayol (Jean-Marc Barr) et Enzo Molinari (Jean Reno), ont vécu leur enfance. À l'époque, Luc Besson avait posé sa caméra sur les îles d'Ios et d'Amorgos. Si plus d'une trentaine d'années sont passées depuis le tournage, "à Amorgos, personne n'a oublié 'Le Grand Bleu'. Pendant longtemps, le bar Le Grand Bleu, sur le port de Katapola, diffusait le film tous les soirs", détaille le site Vivre Athènes. Pour coller au récit, les actrices pourraient donc se rendre sur la plage d'Agia Anna où Jacques Maillol fait ses débuts en apnée, dans le village de Chora où les protagonistes grandissent, descendre jusqu'à l'épave où plonge Enzo au début du film, ou encore se rendre au monastère perché sur une falaise.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.