Les Crevettes Pailletées, 5e meilleur démarrage français de l'année

Les Crevettes Pailletées, 5e meilleur démarrage français de l'année©Thibault Grabherr, DR
A lire aussi

, publié le 10 mai

Le film réalisé par Cédric Le Gallo et Maxime Govare, et portant sur une équipe de water-polo gay confrontée à un nouvel entraîneur homophobe, a réalisé un très bon démarrage avec 83 629 entrées le jour de sa sortie, dont 9 206 en avant-première.

D'après les chiffres de CBO Box-Office, "Les Crevettes Pailletées", en salle depuis le 8 mai 2019, signe ainsi le 5e meilleur démarrage de l'année pour un film tricolore. Il n'est devancé que par 4 longs-métrages : "Nous finirons ensemble" de Guillaume Canet, "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?" de Philippe de Chauveron, "Nicky Larson et le Parfum de Cupidon" de Philippe Lacheau ainsi que "Tanguy, le retour" d'Étienne Chatiliez. "Bravo à toute l'équipe du film, ils le méritent tellement !", s'est réjoui sur Twitter Xavier Albert, Directeur Général d'Universal Pictures France.

La communauté gay divisée

Une belle surprise pour cette comédie qui dénonce l'homophobie dans le sport. D'autant plus que les critiques et la communauté gay sont divisées à son sujet, certains reprochant au film de trop tomber dans les clichés. "Les Crevettes Pailletées renforce des clichés dont les LGBT+ ont déjà du mal à se débarrasser : ceux des gays prédateurs sexuels, des militants casse-pieds, des femmes trans à la féminité ridicule ou encore des gays incapables d'arrêter de faire la fête pour élever un enfant", écrit ainsi Slate dans un article paru le 10 mai.

Toutefois, le fait que chaque acteur incarne un personnage-type est totalement assumé par les coréalisateurs du film. "On n'est pas là pour faire la morale, en revanche, on parle de valeurs positives (...), indiquait Cédric Le Gallo à France 2. J'espère que ces messages vont passer à travers le rire."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.