Leïla Bekhti rêve de "jouer la folie"

Leïla Bekhti rêve de "jouer la folie"©Borde / Jacovides / Moreau, BestImage

Solène Filly, publié le 27 juillet

L'actrice césarisée pour son rôle dans "Tout ce qui brille" en 2011 s'est confiée, ce jeudi 26 juillet 2018, au magazine Madame Figaro, abordant notamment sa passion pour le cinéma.

En mai dernier, Leïla Bekhti était au Festival de Cannes pour présenter "Le Grand bain", film de Gilles Lellouche dans lequel elle incarne une thérapeute en fauteuil roulant qui n'hésite pas à donner de la voix pour motiver des quadragénaires passionnés par la natation synchronisée. Un rôle qu'elle a joué alors qu'elle était enceinte de son premier enfant, Souleymane. Depuis, l'actrice enchaîne les projets puisqu'elle sera en novembre à l'affiche d'"Un homme pressé", au côté de Fabrice Luchini, et vient de tourner avec Karin Viard dans "Chanson Douce", adaptation du roman de Leïla Slimani, prix Goncourt 2016.

"J'aime m'oublier dans mes personnages"

Ce qui la pousse à travailler autant, c'est son amour passionnel pour le cinéma. En grande cinéphile, elle admire Al Pacino, Anthony Quinn et son compagnon, Tahar Rahim ("Il joue avec son corps"), ainsi que de nombreuses actrices comme Sandrine Kiberlain, Géraldine Nakache, Léa Drucker, Marina Foïs et Adèle Exarchopoulos. Mais celle dont elle pourrait parler pendant "2h43, et même 7h48", c'est Marion Cotillard, tant elle admire son travail. Plus loin dans l'interview, Leïla Bekhti révèle qu'elle rêve de "jouer la folie", et qu'elle aime "(s)'oublier dans (ses) personnages", avant de reprendre "très vite (sa) vie".

Avec ces nouveaux projets en route, que peut-on encore souhaiter à l'actrice ? Peut-être de passer derrière la caméra, puisque selon Madame Figaro, elle souhaiterait écrire un scénario. Affaire à suivre, donc.

Les commentaires sont désactivés pour cette page.