Léa Drucker et Benoît Poelvoorde devant la caméra de Clovis Cornillac

Léa Drucker et Benoît Poelvoorde devant la caméra de Clovis Cornillac©Giancarlo Gorassini, BestImage

, publié le 5 novembre

À quelques jours du début du tournage les choses se précisent pour le troisième long-métrage de Clovis Cornillac. Dans "Couleurs de l'incendie", le réalisateur plonge Léa Drucker et Benoît Poelvoorde dans les années 1930.

À la fin du mois de novembre, la capitale alsacienne va accueillir le tournage du nouveau long-métrage de Clovis Cornillac, "Couleurs de l'incendie". Après "Un peu, beaucoup, aveuglément" (2015) et "Belle et Sébastien 3 : Le Dernier Chapitre" (2017), le réalisateur adapte le roman éponyme de Pierre Lemaitre (éd. Albin Michel), "la suite de 'Au revoir là-haut', prix Goncourt 2013", précise France 3 Régions. Au casting sont annoncés, Léa Drucker, Benoît Poelvoorde, Alice Isaaz, Olivier Gourmet, Alban Lenoir, Fanny Ardant, Jérémy Lopez, et Clovis Cornillac lui-même.

"Dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe"

L'intrigue s'installe en février 1927 : "Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.