Le tournage des Visiteurs était "apocalyptique" selon Alain Terzian

Le tournage des Visiteurs était "apocalyptique" selon Alain Terzian©Gaumont Buena Vista International, DR
A lire aussi

Solène Filly, publié le 15 août

"Les Visiteurs" a rencontré un immense succès dès sa sortie en salle, faisant du film de Jean-Marie Poiré le 5e plus gros succès du cinéma français. Mais le tournage de ce classique de la comédie n'a pas été de tout repos.

Cette année, "Les Visiteurs" fêtaient leur 25e anniversaire. Déjà 25 ans que Christian Clavier et Jean Reno font mourir de rire des générations de spectateurs dans les rôles de Jacquouille la Fripouille et Godefroy Amaury de Malfête, respectivement. Mais le tournage de cette comédie a failli tourner au désastre.

"Le tournage le plus dur que j'ai vécu"

Car si "Les Visiteurs" réunissait un casting et une équipe impeccable, des éléments extérieurs sont venus déranger la production du film. "Je pense que c'est le tournage le plus dur que j'ai vécu (...) les intempéries que nous avons dû rencontrer, ont rendu ce tournage assez apocalyptique", a ainsi confié Alain Terzian à RTL. Car le producteur doit d'abord faire face à un problème de décor bloqué sur un parking de Valence à cause d'une grève des camionneurs. Une situation ubuesque qui a donné des sueurs froides à Alain Terzian qui a bien cru que le film ne se tournerait pas.

Et les ennuis ne se sont pas arrêtés là : "Quand vous commencez un film dans le pays cathare, à une heure de route de Carcassonne, et quand vous descendez sur le décor, vous avez les pieds qui s'enfoncent de 20 cm tellement la terre est imbibée... Comme on était optimiste, on s'est dit : 'On va quand même tourner'".

Heureusement, le producteur a gardé de bien meilleur souvenir de la sortie en salle du film en 1993 : "Je me souviens, avec Jean-Marie Poiré, on allait dans les salles de cinéma. On se mettait dos à la salle, on voyait des jeunes, des gamins. Ils anticipaient les répliques. Ça voulait dire qu'ils avaient déjà vu le film. C'est un bonheur exceptionnel."

Les commentaires sont désactivés pour cette page.